L’EXCEPTION CULTURELLE MENACÉE

L’EXCEPTION CULTURELLE MENACéE

Relevé dans "Le Figaro Economie" du 18 octobre 2000, sous l’intitulé
"Confidentiel" : "L’EXCEPTION CULTURELLE MENACEE. Le gouvernement
français, en accord avec la présidence de la République, serait prêt, dans le cadre
des négociations de l’Organisation mondiale du commerce, à abandonner la règle de
l’unanimité qui prévaut au sein de l’Union européenne. Dès lors, le cinéma,
l’audiovisuel, la propriété intellectuelle et la culture ne pourraient plus bénéficier
de la protection accordée au titre de l’exception culturelle." Outre qu’on se
demande bien pourquoi il faudrait encore "négocier" quelque chose à l’OMC, qui
ne s’attaque pas aux racines profondes du protectionnisme américain, la question est mal
posée. Il n’y a pas d’exception "que" culturelle : citons simplement le
principe de précaution avec la maladie de la vache folle. En réalité, on ne peut à
terme gouverner des sociétés complexes d’après le seul principe de priorité absolue
accordée (avec une bonne dose d’hypocrisie) à la "libre circulation des
marchandises" par rapport au droit des personnes. C’est d’une monstruosité totale,
que nous ne dénoncerons jamais assez. Il ne faut pas laisser faire cela. Pour ce qui est
de l’Europe, nous avons besoin de maintenir la règle de l’unanimité pour nos intérêts
fondamentaux, ainsi que la supériorité de la Constitution française sur les conventions
ou lubies "européennes". Action !

Denis Griesmar
Denis.griesmar@wanadoo.fr

(le 24 octobre 2000)