LES PETITS DÉJEUNERS D’IMPÉRATIF FRANÇAIS

LES PETITS DéJEUNERS
D’IMPéRATIF FRANçAIS

GISèLE LALONDE, BERNARD
ASSINIWI ET MICHELINE SCOTT

Impératif français accueillera à
son prochain petit déjeuner-causerie des personnalités bien connues au Québec et au
sein de la francophonie canadienne et nord-américaine qui parleront de sujets brûlants
d’actualité. Le prochain petit déjeuner aura lieu le dimanche 8 novembre à 11 heures à
la Maison Maxime,187, boul. Labrosse à Gatineau.

LA BATAILLE DU
FRANçAIS EN AMéRIQUE

Madame GISèLE LALONDE, présidente
de SOS MONTFORT, parlera de la bataille que livrent les francophones d’Amérique pour
sauvegarder leur langue, leur culture et leurs institutions.

LES PREMIERS CITOYENS

De son côté, monsieur BERNARD
ASSINIWI, écrivain lauréat du prix France-Québec et conservateur des cultures
autochtones au Musée canadien des civilisations, parlera des premiers citoyens et de leur
apport au Québec moderne.

SPECTACLE : MICHELINE
SCOTT CHANTE éDITH PIAF

MICHELINE SCOTT, artiste bien connue,
interprétera les plus belles oeuvres de la «grande» dame de la chanson française,
éDITH PIAF.

La réputation de nos invités ne
manquera pas de faire de cet événement une activité importante pour le rayonnement
futur de la langue et des cultures d’expression française. Impératif français profitera
de cette occasion pour souligner la Semaine québécoise de la citoyenneté qui, cette
année, aura lieu du 6 au 13 novembre 1998.

Ouverts à tous et à toutes, les
Petits déjeuners d’Impératif français connaissent un franc succès. Un rendez-vous à
ne pas manquer ! Les billets, au coût de 15 $, sont en vente à la Maison Maxime et dans
toutes les librairies Réflexion de l’Outaouais. Pour renseignements et réservations,
communiquer avec le secrétariat d’Impératif français, par téléphone, au (819)
684-8460 ou, par courrier électronique, à Imperatif@imperatif-francais.org

IMPéRATIF FRANçAIS,
AU-DELà DE VINGT ANS à BâTIR L’AVENIR !

N.B. Les auberges, les gîtes et les
amis se feront un plaisir d’héberger ceux et celles qui, venus de d’autres régions,
voudront profiter de l’occasion pour visiter l’Outaouais.