LES INKOUAÏABLES ! DE QUI VEUT-ON RIRE ?

LES INKOUAÏABLES ! DE QUI VEUT-ON RIRE ?

Ci-contre, extrait tiré des «Chroniques de Cybérie» [l’autre…], de Jean-Pierre
Cloutier: http://cybérie.webdo.ch/#lectures

LECTURES RAPIDES
Le Centre d’expertise et de veille Inforoutes et Langues (CEVEIL) vient de publier une
étude réalisée par Marie-France Lebert sur le multilinguisme et les problèmes
linguistiques sur le Web. L’étude <http://www.ceveil.qc.ca/multi0.htm
est cependant rédigée et publiée en anglais «pour pouvoir être lue par toutes les
personnes qui y ont participé», peut-on lire en introduction. On ne remettra pas en
cause l’intérêt du contenu, mais la publication en anglais seulement d’un dossier sur
les difficultés des langues autres que l’anglais (dont le français) à s’imposer sur le
Web détonne. Difficile à accepter d’un organisme comme le CEVEIL qui a bénéficié pour
sa mise sur pied de l’apport, entre autres, de l’Observatoire québécois des industries
de la langue (OQIL) et dont le comité de direction réunit également l’Office de la
langue française (OLF), le Conseil de la langue française (CLF), en plus de profiter de
la collaboration du ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCCQ). Ou
est-ce reconnaître la faiblesse des traducteurs automates, sujet dont il est beaucoup
question dans l’étude?