LES HÔPITAUX DE L’ASSISTANCE PUBLIQUE

Les hôpitaux de l’Assistance publique

… refusent les rapports rédigés en français !

Une note du 6 janvier 2000, rédigée par la Direction projet médical
et organisation médicale de l’Assistance publique, Hôpitaux de Paris et signée du
directeur-adjoint, précise que, dorénavant, les articles rédigés en français par les
chercheurs français seront refusés et que seuls les articles rédigés en anglais seront
pris en compte !

Voici une nouvelle manifestation des manœuvres orchestrées par
les partisans du tout anglais. On chasse la langue française du sein même des
établissements publics ! Il s’agit d’une véritable trahison qui a des répercussions
énormes sur le rayonnement de la pensée et de la recherche médicales françaises, sur
le crédit de notre pays au sein de la francophonie.

C’est une nouvelle brèche pratiquée pour favoriser l’invasion de
l’anglais dans notre pays et le bannissement du français dans tous les domaines de la vie
économique, scientifique, culturelle de notre pays. La langue française ne gardera plus
ainsi qu’un statut de langue indigène, tout juste bonne pour parler à son cheval.

Cette décision scandaleuse est intolérable. Plusieurs associations de
défense de la langue française préparent une réponse à cette nouvelle trahison
linguistique en demandant que les auteurs de cette note soient sanctionnés de manière
exemplaire.

Nous jugerons aux actes de notre président, de nos ministres et de nos
élus si les belles déclarations faites en faveur de la langue française en différentes
occasions, sont bien le reflet d’une détermination forte à défendre et à promouvoir
notre langue.

Je vous tiendrai informés de l’évolution de ce dossier.

En attendant, j’invite tous les sympathisants des différentes
associations à manifester leur désapprobation et leur colère partout où ils le
peuvent.

Marceau Déchamps
vice-président de l’association
Défense de la langue française
dlf78@club-internet.fr

Nous invitons les collaborateurs et correspondants d’Impératif
français à exprimer leur indignation à l’endroit de ce geste incroyable de mépris
pour la langue française, les francophones et toute la francophonie. Nous incluons
quelques adresses électroniques qui pourraient vous être utiles:

Monsieur Lionel Jospin
Premier ministre
http://www.premier-ministre.gouv.fr/PM/MAIL.HTM

Membres de l’Assemblée nationale
http://www.assemblee-nationale.fr/4/4index.html

Délégation générale à la langue française
dglf@culture.fr

(Le 28 janvier 2000)