LES CROISÉS DE LA LANGUE V

LES CROISéS DE LA LANGUE V
La "pollution" du français par l’anglais…

Ce texte fait suite à d’autres textes de la série «Les croisés de langue» publiés
sur le site d’Impératif français que nous vous recommandons de lire.

A propos de l’émission de France 2 dans "Envoyé spécial" : Les croisés du
français.

Il me semble que cette émission fait l’amalgame entre trois problèmes qu’il est
nécessaire, à mon sens, de distinguer pour en permettre l’analyse :

1. La question de l’apprentissage des langues : L’émission montre des jeunes en train
d’apprendre l’anglais de manière dynamique. Tant mieux ! Les "défenseurs" du
français ne veulent pas empêcher les jeunes d’apprendre d’autres langues ! Par contre,
au cours de la même séquence, ces jeunes filles arborent des camisettes (!) aux couleurs
des E.-U. Cela me parait plus grave…

2. La question de la langue des modes d’emploi ou des informations des produits
importés : Il me semble élémentaire et légitime que les consommateurs d’un pays
puissent s’informer sur les produits importés dans leur propre langue. En France, c’est
un acquis de la loi Toubon. C’est très bien.

3. Le problème de la "pollution" du français par l’anglais : Là est la
vraie question. A un vocabulaire guerrier (croisés, combat, etc.), j’opposerai les termes
d’analyse rigoureuse, de résistance, de propositions actives.

C’est ce que nous faisons depuis longtemps en Belgique au sein du Cercle de qualité du
français dynamique (C.Q.F.D.) qui se réunit entre autres sur ce thème régulièrement.
Composé de linguistes, d’enseignants ou tout simplement d’amoureux de la langue
française, il propose des substituts aux anglicismes repérés (particulièrement
présents à Bruxelles).

Henry LANDROIT – pédagogie, orthographe, langue française
rue du Serpentin, 29 – 1050 Bruxelles
00 32 02 640 21 52
http://users.skynet.be/Landroit
_________________________
Le jour où la merde vaudra de l’or, le cul des pauvres ne leur appartiendra
plus. Henry Miller

(Le 18 février 2000)