LES COLLINES DE L’OUTAOUAIS

LES COLLINES DE L’OUTAOUAIS

Les villes et villages suivants font partie de la division de
recensement Les Collines de l’Outaouais: L’Ange-Gardien,
Notre-Dame-de-la-Sallette, Val-des-Monts, Cantley, Chelsea, municipalité de Pontiac et La
Pêche. Entre 1991 et 1996, la population totale augmente de 4 790 pour passer à 33 630,
un taux de croissance de 16,6 % pour l’ensemble du territoire des Collines de
l’Outaouais. La communauté anglophone voit son importance augmentée de 9,8 % grâce
à l’assimilation des francophones et des allophones.

Tableau 1
Assimilation linguistique
Collines de l’Outaouais
1996

Maternelle

Usage

écart

%

Anglais

9 590 10 530 940 9,80

Français

23 380 22 850 – 530 – 2,27

Autres

660 250 – 410

Total

33 630

Source : Statistique Canada – 1996

La langue dominante dans les transferts linguistiques (les citoyens qui
optent pour une autre langue que leur langue maternelle comme langue d’usage à la
maison) demeure nettement la langue anglaise qui attire 100 % du solde net des transferts
linguistiques dont 56, 4 % proviennent des francophones et 43,6 % des allophones.

Tableau 2
Transferts linguistiques
Collines de l’Outaouais
1996

Nombre

Importance %

Vers l’anglais

940 100,0

Vers le français

– 530 – 56,4

Vers les autres

– 410 – 43,6

Source : Statistique Canada – 1996

Vingt-deux ans après l’adoption de la Charte québécoise de
la langue française
et trente ans après l’adoption de la Loi canadienne sur
les langues officielles
, le recensement de 1996 établit qu’il y aurait encore 5
100 citoyens des Collines de l’Outaouais qui ne parlent toujours pas la langue
commune et officielle du Québec, le français !

Examinons plus en détails les municipalités suivantes :

Chelsea se francise ?

Les non-anglophones représentent plus 55,73 % de la population totale.
Un citoyen sur deux est de langue maternelle française, mais le taux d’assimilation
francophone à 4,53 % demeure plus élevé que celui de la moyenne canadienne à 3,92 %.

Lapêche ou Wakefield ?

Là aussi le taux d’assimilation francophone est plus élevé que
la moyenne canadienne : 5,50 % vs 3,92 %. Entre 1991 et 1996, 193 nouveaux arrivants
étaient de langue maternelle anglaise pour 157, de langue française. Plus de 62,68 % de
la population est de langue maternelle française. Pour Bell Canada, Lapêche
s’appelle toujours Wakefield ! Wakefield ou Lapêche ? Ne vous fiez surtout pas à
Bell Canada !

Municipalité de Pontiac, majorité francophone

à ne pas confondre avec la région ou la division de recensement du
même nom. La population totale est de 4 715 personnes. Représentant 55,78 % de la
population totale de la municipalité, les francophones forment la majorité. La
communauté anglophone voit son importance relative augmenter de 3,02 % grâce à
l’assimilation des allophones et des francophones.

Source :

Jean-Paul Perreault
Président
Tél. : (819) 684-7119
Courriel : Imperatif@imperatif-francais.org
Site : http://www.imperatif-francais.org

(Le 29 octobre 1999)