LE TOUT-ANGLAIS RÈGNE DANS LA CAPITALE CANADIENNE, OTTAWA

LE TOUT-ANGLAIS RèGNE DANS LA CAPITALE CANADIENNE, OTTAWA

Dans la capitale des deux langues officielles, Ottawa, les francophones n’ont plus accès, entre autres, aux travaux parlementaires canadiens dans leur langue.

En effet, en décembre dernier, le câblodistributeur local d’Ottawa* s’est délesté de la Chaîne parlementaire des affaires publiques (CPAC) en langue française. Dans la capitale du Canada, seule la bande sonore anglaise est diffusée sur le canal CPAC. C’est à travers la voix d’un(e) interprète de langue anglaise que les abonnés du câble entendent difficilement les entrevues et les conversations en français.

Cette situation irrite plusieurs personnes. « Dans la capitale canadienne, le bilinguisme ne serait qu’un mythe, qu’une façade » de déclarer le président d’Impératif français, Jean-Paul Perreault, qui n’est pas surpris qu’un tel geste soit posé à l’endroit des Canadiens de langue française dans la Capitale du Canada, Ottawa : « Ces pratiques de discrimination et d’exclusion privent les francophones du droit de comprendre. »

* Rogers Cablesystems

N.B. Les francophones désireux de capter le CPAC en français n’ont d’autre choix que d’acheter un appareil de télé avec un dispositif peu répandu et peu convivial à « bande audio double » (SAP).

Impératif français
Tél. et téléc. : (819) 684-7119
Courriel : Imperatif@imperatif-francais.org
Site : http://www.imperatif-francais.org

P.-S. Impératif français est un organisme de recherche et de communications pour la défense et pour la promotion de la langue française et des cultures d’expression française.

(Le 2 mars 1999)