LE MODÈLE CANADIEN-FRANÇAIS

LE MODèLE CANADIEN-FRANçAIS

L’ACFO est l’équivalent ontarien de Alliance Québec mais pour les FHQ… Un sondage
tenu l’an dernier révélait que plus de 70% des Ontariens ne connaissait pas ACFO…Donc
ACFO, ça tire fort dans ce fédéralisme de subordination..

Linda Cardinal de Ottawa bilingual University écrivait dans Le Devoir en 1997:
"Plutôt que d’être un vrai lieu d’action politique, l’ACFO s’ajuste sans cesse au
discours dominant et n’a de ce fait aucun pouvoir réel… Ainsi, à l’instar de beaucoup
d’autres organismes de combat, l’ACFO, au fil des ans, est devenue totalement dépendante
de la bonne grâce des gouvernements,notamment du gouvernement fédéral. Elle s’est
graduellement transformée en un groupe de lobby et d’intérêt.

….Il est aussi plus facile de contrôler un groupe comme l’ACFO, surtout que l’on
peut le tenir pour acquis, lui demander de faire porter le message fédéraliste en milieu
minoritaire à chaque fois que cela sera nécessaire, notamment en vue de faire la leçon
au Québec."…

Murray Maltais dans Le Droit de ce jour écrit:"

"Dans un contexte de survivance, un organisme comme l’ACFO ne peut pas courir 36
lièvres à la fois. Avec les maigres ressources dont elle dispose (seulement deux
employés à temps plein à son bureau de Toronto), elle doit absolument concentrer ses
énergies sur quelques grands dossiers, sans s’éparpiller dans d’autres.

…Chaque dévoilement de Statistique Canada sur la langue parlée à la maison devient
pour eux cause de profonde déprime, tant l’assimilation va au triple galop; après avoir
obtenu la gestion de leurs écoles, le financement qui doit l’accompagner se fait encore
attendre. En santé et en services sociaux, les Franco-Ontariens sont traités comme des
citoyens de deuxième classe. Partout, les besoins sont criants.."

Ah oui!…la bienheureuse Confédé date de 1867! Et vive le modèle
canadien-français! Le pire c’est que l’ACFO et toutes ses pareilles, ou à peu près,
veulent nous communiquer au Québec le "modèle Canadien français"!

Pierre Grandchamp http://pages.citenet.net/users/ctmx5332/
"La logique de la minorisation:"vaut mieux ne pas «provoquer» le Canada, qui
restera de la sorte «le plus meilleur pays du monde», qui permettra à ses francophones
de quêter une reconnaissance folklorique et au Canada lui-même de se vanter devant les
manifestations de cette reconnaissance, de sa très grande tolérance…. "-Robert
Laplante".

(Le 18 mai 1999)