LE MARCHÉ AUX ILLUSIONS

LE MARCHé AUX ILLUSIONS :
BILINGUISME ET MULTICULTURALISME

Parmi les arguments chocs des Canadiens hors Québec pour nous rallier au
fédéralisme, il arrive fréquemment que nous retrouvions ceux-ci : la présence des
francophones dans l’appareil gouvernemental (notamment les premiers ministres) et
évidemment celui de la fameuse politique trudeauiste du bilinguisme et du biculturalisme.

Le 2 mars, "notre" ministre de la Culture, Mme Copps, dévoilait fièrement
son budget d’appui aux langues officielles particulièrement les 50 millions de $$$ pour
les langues secondes.

– Jean Corriveau est un Québécois vivant au Canada anglais depuis au moins 15 ans. Il
en est à sa 4e province… actuellement il est prof en Saskatchewan… En juin 98, il
écrivait une lettre sous le titre "Les francophones de l’Ouest démentent"
publiée sur le site d’Impératif Français… et il donnait clairement la valeur de ces
cours de français, langue seconde aux anglos…

"Les Canadiens anglais ne montrent aucun intérêt à utiliser le français. Il
est rare, même très très rare, qu’un anglophone "bilingue" m’adresse la
parole en français… Le manque d’intérêt à parler le français a un impact direct sur
l’assimilation des Canadiens français. En effet, si l’anglophone ne veut pas utiliser le
français, ce sera donc le francophone qui devra plier et utiliser l’anglais"……

Ecoutez! Hors Québec seulement 7% des anglos sont bilingues… Comment voulez-vous
parler une langue dont vous avez appris les rudiments si vous NE L’UTILISEZ JAMAIS ???????

Trois de mes propres enfants ont participé à des échanges-étudiants 3mois-3mois
Québec-Alberta, il y a de cela 13-15 ans environ. Résultats : Mes 3 enfants sont
bilingues, les 3 Albertains sont redevenus unilingues.

La politique de Sheila Copps, c’est de la frime… comme le multiculturalisme : pour
les parades… On va voir cela bientôt avec le Sommet de la francophonie en Acadie…
et… les Jeux de la francophonie en Outaouais !!!!!!

– Il m’a été donné de lire dernièrement Neil Bissoondath, "LE MARCHé AUX
ILLUSIONS La méprise du multiculturalisme 1995". Bissoondath est un écrivain de
réputation internationale, d’ascendance hindoue, qui a choisi le projet culturel
québécois sans épouser le projet de la souveraineté. Il est très critique vis-à-vis
la politique du multiculturalisme.

Voici ce qu’écrit Bissoondath : "Les fédéralistes ont entrepris d’attirer les
Canadiens français au fédéralisme par le bilinguisme et de désarmer psychologiquement
les Canadiens anglais par le multiculturalisme. Autrement dit, le multiculturalisme est
l’instrument grâce auquel on voudrait gommer l’arrogance historique du canada anglais à
l’égard du Québec – cette arrogance est l’héritage psychologique de la conquête – au
profit d’un équilibre entre les 2 parties, équilibre qu’on atteindrait en faisant
d’elles de grands ensembles ethniques, indifférenciés l’un de l’autre sinon par leur
passé".
En cela il corrobore René Lévesque ( cité par Bissoondath) : "Le
multiculturalisme, en réalité c’est du folklore. C’est une notion inventée pour
obscurcir la question du Québec, pour créer l’impression que nous sommes tous des
ethnies et n’avons pas à nous inquiéter d’un statut spécial pour le Québec.".

Pierre Grandchamp
Pierrgr@citenet.net
http://pages.citenet.net/users/ctmx5332/

(Le 5 mars 1999)