LE FRANÇAIS SOUS LE TAPIS

LE FRANçAIS SOUS LE TAPIS
Les VRAIES raisons d’être du parti Bouchard ?

à son congrès général, le parti Bouchard a décidé d’envoyer le
français sous le tapis. Le «Prince» y a mis le paquet :
procédurite, faux-fuyants, mirages, toute la gamme des
manoeuvres bien connues dans les vieux partis y a passé. Une
fois par quatre ans, c’est déjà trop de parler du français…

«Notre parti a trois raisons d’être : la souveraineté, le progrès
social et la promotion du français.» – Lucien Bouchard

Promesse d’états généraux sur le français à l’automne ; entre
temps, c’est le statu quo, en pire… à la prochaine rentrée
scolaire, amputation du temps d’enseignement en français au
primaire pour plus d’anglais ; construction du plus grand centre
hospitalier du Québec : pour McGill ; déclin et minorisation du
français sur l’île de Montréal, négociations avec les anglo Inuits,
les anglo Mohawks et autres groupes hostiles au fait français
pour créer des républiques parasitaires au sein ou à partir du
Québec, etc.

Au cours des prochains mois, l’on parlera beaucoup de
souveraineté dans le parti Bouchard ; de quelle sorte de
souveraineté? De celle d’un Québec avec l’île anglaise de
Montréal; avec une Charte de la langue française inopérante ;
avec une immigration anglicisée?

Le refus de prendre quelque mesure efficace que ce soit pour
arrêter l’hémorragie du français au Québec nous laisse songeur
sur les VRAIES raisons d’être du parti Bouchard.

Jacques Poisson
Président
m.e.f.@sympatico.ca

(Le 6 mai 2000)