LE FRANÇAIS, PARLONS-EN

LE FRANçAIS, PARLONS-EN
Document de consultation et démarche de la Commission des états généraux.

NB Le document de consultation est disponible sur le site Internet de la Commission des
états généraux à l’adresse http://www.etatsgeneraux.gouv.qc.ca/

LA COMMISSION REND PUBLICS UN DOCUMENT DE
CONSULTATION ET LE CALENDRIER DE SES AUDIENCES RéGIONALES

Montréal, le 22 septembre 2000 – La Commission des états généraux sur
la situation et l’avenir de la langue française au Québec a rendu publics
aujourd’hui, en vue des audiences régionales qu’elle tiendra cet automne,
un document de consultation précisant les modalités de participation ainsi
qu’un calendrier détaillé de ces audiences.

Intitulé Document de consultation et démarche de la commission, ce
texte est la première publication de la commission et servira à appuyer les
citoyens et organismes régionaux dans la rédaction de leur mémoire.

On y retrace les origines de la politique linguistique du Québec en
rappelant les consensus identifiés par la commission Gendron qui, à la fin
des années soixante, amena le Québec à se doter d’une politique
linguistique incarnée principalement par la loi 22, puis par la Charte de la
langue française.

Le document de consultation identifie également un certain nombre de
tendances démographiques qui « …influent très fortement sur l’usage du
français au Québec… » notamment les tendances migratoires au sein de
la population, le dépeuplement régional, l’étalement urbain, la faible
natalité et la contradiction des messages fédéral et québécois qui rend
difficile le processus d’intégration en français des nouveaux arrivants,
etc.

De plus, la commission met également en lumière des tendances lourdes,
au plan économique, qui influencent l’efficacité des interventions
gouvernementales en matière linguistique comme la mondialisation des
échanges et l’essor extraordinaire des technologies de l’information et des
communications.

Le document, tout en énumérant les impacts de ces tendances sur la
politique linguistique québécoise, lance, pour alimenter le débat public, un
certain nombre de thèmes que la commission espère voir traiter dans les
mémoires qu’elle recevra. La diversité culturelle à l’heure de la
mondialisation, la qualité de la langue, le bilinguisme et le multilinguisme,
les droits individuels et les droits collectifs, etc. La commission précise
qu’il ne s’agit là que de pistes de réflexion et que le débat est
entièrement ouvert.

« Le monde change, se mondialise à un rythme de plus en plus rapide et
cela influence grandement la situation du français au Québec. Trente ans
après la commission Gendron et près de vingt-quatre ans après l’adoption
de la Charte de la langue française, il est temps de débattre à nouveau
de ces questions afin d’en arriver à une politique linguistique cohérente,
inclusive et qui fasse un large consensus parmi les Québécois et
Québécoises », a déclaré le président de la commission, M. Gérald Larose.

Les audiences régionales de la commission auront lieu du 1er novembre au
13 décembre prochain. Chaque région du Québec sera visitée selon le
calendrier suivant :

Mercredi 1er novembre 2000 Capitale-Nationale
Jeudi 2 novembre 2000 Capitale-Nationale

Lundi 6 novembre 2000 Estrie
Mardi 7 novembre 2000 Montérégie
Mercredi 8 novembre 2000 Lanaudière
Jeudi 9 novembre 2000 Laval

Mardi 14 novembre 2000 Îles-de-la-Madeleine
Mercredi 15 novembre 2000 Gaspésie
Jeudi 16 novembre 2000 Côte-Nord

Mercredi 22 novembre 2000 Saguenay
Jeudi 23 novembre 2000 Lac-Saint-Jean
Vendredi 24 novembre 2000 Nord-du-Québec
Samedi 25 novembre 2000 Abitibi-Témiscamingue

Mercredi 29 novembre 2000 Bas-Saint-Laurent
Jeudi 30 novembre 2000 Chaudière-Appalaches
Vendredi 1er décembre 2000 Mauricie
Samedi 2 décembre 2000 Centre-du-Québec

Mercredi 6 décembre 2000 Outaouais
Jeudi 7 décembre 2000 Laurentides

Lundi 11 décembre 2000 Montréal
Mardi 12 décembre 2000 Montréal
Mercredi 13 décembre 2000 Montréal

Les citoyens et les organismes régionaux ont jusqu’au 23 octobre
prochain pour faire parvenir leurs mémoires à la commission. Les
organismes nationaux, quant à eux, seront entendus dans le cadre des
assises nationales qui se tiendront en mars 2001.

Le document de consultation est disponible dans le site Internet de la
commission à l’adresse suivante : www.etatsgeneraux.gouv.qc.ca

Source : Jean-Louis Laplante
Directeur des communications
(514) 864-8181