LE CHINOIS EN TRAIN DE REMPLACER LE FRANÇAIS DANS L’OUEST

Le chinois en train de remplacer le français dans l’ouest

Le recensement de 2001 nous apprendra que le français a été dépassé par le chinois
comme deuxième langue le plus parlée à la maison dans le Canada hors Québec. Même en
Ontario, ce ne sera plus le français qui arrivera deuxième derrière l’anglais.

Cette bombe à retardement figure dans les conclusions d’un livre de Jack Jedwah,
publié aux éditions Images et lancé jeudi soir à l’Université de Montréal, à
l’occasion du colloque sur l’enseignement des langues d’origine.

Par prudence, l’auteur fait précéder du mot "vraisemblablement" ses
prévisions qu’il fonde sur le recensement de 1996 qui avait déjà révélé une chaude
lutte entre le français et le chinois pour le titre de deuxième langue d’usage à la
maison: 588 885 au français contre 553 045 au chinois dans l’ensemble du Canada hors
Québec.

Commandé par le Centre de langues patrimoniales de l’Université de Montréal,
L’appartenance ethnique et les langues patrimoniales au Canada porte sur lecheminement de
six langues autres que les deux langues officielles: le chinois, le grec, l’italien, le
polonais, le portugais et l’ukrainien.

Selon l’auteur, ces tendances régionales sont sans doute appelées à se traduire par
des revendications politico-linguistiques dans l’avenir.

Ces extraits de la Presse canadienne nous ont été remis par :
Daniel Duclos
D.duclos@sympatico.ca
et Pierre Grandchamp
http://pages.citenet.net/users/ctmx5332/