L’AUTO-TERRASSEMENT XIII

L’AUTO-TERRASSEMENT XIII

Suite à : « L’AUTO-TERRASSEMENT XII » (Voir dans les archives de IF, si désiré, pour les recensions antérieures)

– Présentation similaire à celle retenue précédemment

La Strangulation de Soi par la Langue de l’Autre

Qui se voit séduit, ému, au reste
Ou envoûté par qui se déteste ?

Je m’informe tous les jours des « nouveautés » sur Inforoute. Et tous les jours je découvre des présentations comme celles qui suivent : des sites francophones, d’ailleurs essentiellement européo-français, qui s’annoncent en anglais (car peu, et je m’en réjouis, sont québécois bien que les citoyens de l’ancienne Nouvelle-France investissent massivement la grande Toile). Le contenu de ces sites est souvent bilingue sinon de même couleur (blue blanc rouge… with stars). Et bien que ce ne soit que le titre (ou la raison sociale), à peu de chose près, qui parfois ne soit pas français, c’est tout de même un signe clair et extrêmement puissant à la communauté mondiale – un signe de retraite, de démission, de capitulation. D’assujettissement, en un mot. C’est comme si on accueillait les gens par des «Welcome» et réservions les «Bienvenue» pour la visite du sous-sol. Ou des dépendances…

Ce ne sont pas d’abord les étatsuniens qui occupent linguistiquement tout l’espace. Ce sont avant tout les francophones qui répugnent à leur propre idiome. Un Français, un Belge ou un Suisse qui s’exprime essentiellement en anglais sur inforoute, ou ailleurs, étale et déverse sur la Planète tout entière la volonté de sa propre élimination. Il dit haut, fort et loin que sa langue est inutile, superflue, encombrante sinon ridicule. Il invite tous ses congénères à ignorer celle-ci, et à ne surtout pas la connaître ou l’apprivoiser. L’aimer, moins encore. à quoi bon la francité, en concluent tous les allophones, si la francité se renie de son propre fond? Nul ne sera dupe d’un pareil mépris. De soi.

Fût-il dans la soie. Il n’y a pas plus tragique génocide d’une langue que celui qui se déploie dans le refus même de ses locuteurs de la parler. La strangulation de soi par la langue de l’«autre» : forme onanismique, pseudo-moderne et puissamment servile du baiser de Judas. Comme quoi la parole ne constitue pas toujours l’instrument de la Liberté. Elle en est parfois – tel le dard du scorpion se retournant contre lui-même – la ferme négation. Les assassins du français, ce sont les Français mêmes. D’où qu’ils se licencent. D’où qu’ils se silencent.

N’hésitez pas, ami-es lecteurs, à exprimer votre opinion, votre déception, votre chagrin, votre indignation enfin, aux toileurs responsables de ces sites (ces «Webmasters», comme ils se plaisent à se nommer). Il n’y a point de petits gestes, mais seulement des individus cohérents et fidèles à leurs idées, leurs idées hautes et leurs idéaux.

[ Une version ‘reconstituée’ de cette introduction est désormais accessible sous le titre «La Déracination»: http://w3.alphacom.net/~frapb/vigile/pol/101jlg/deracination.html ]

Salut à vous,

Jean-Luc Gouin
Québec.
Ce 20 mars 1998 – Journée internationale de la Francophonie.

********
********

«Rescue your laser printer» (Bruxelles, Brabant, Belgique)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=113575
Réparation et vente d’imprimantes lasers de toutes marques. [Le cas est ici particulièrement pathétique. Un service local, c’est-à-dire des Belges (surtout francophones mais également néerlandophones) qui s’adressent à d’autres Belges dans une troisième langue qui n’est par conséquent ni celle du commerçant, ni celle de sa clientèle. Faudrait-il désormais avancer le concept d’ESCLAVAGE MENTAL?]

«Aablink concepteur» (Montréal, Québec, Canada)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=113702
[Un p’tit "link" avec ça? Of course!]

«Cyberhome 2000» (France)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=114423

«Electronic BizCardz» (Outremont, Québec, Canada)
http://www.geocities.com/Eureka/Enterprises/1941/
[Courrier acheminé à: ElectronicBizCardz@bigfoot.com => Une entreprise du Québec (?) qui se donne une raison sociale dans la langue des 9% de sa la minorité québécoise… Ne croyez-vous pas qu’il serait respectueux – pour votre clientèle (non exclusivement anglophone, pour le moins) mais pour vous-même aussi – de vous donner un nom français (ou ‘également’ français)? être accessible au marché anglais, c’est correct. Se "désidentifier" soi-même pour ce faire, c’est tout autre chose.]

«Bluturtles» (Palaiseau, Île-de-France, France)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=112515
[English tortue bleue..?]

«Allbelgium Webdesign» (Wingene, Belgique)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=114342
Bien non! L’anglais n’est pas l’une des trois langues officielles de la… Belgium.

«Joblive» (Roubaix, France)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=114722
Service d’annonces de demandes d’emploi et de demandes de stage. [You understand?: Job + live… Comme c’est lumineux…]

«Monopol» (Bordeaux, Aquitaine, France)
http://www.monopol-sa.com/
[Même en anglais, ce terme n’existe pas. Mais au moins on s’assure que ça ne sonne pas français… Je veux bien croire que l’Aquitaine fut déjà possession anglaise, mais tout de même. Qui se ferait (re)trancher son petit "e" si aisément..?]

«Screen saver heaven Québécois» (Hull, Québec, Canada)
http://ssquebec.simplenet.com/
[ça ressemble à un oxymore, cette expression. Comme… le groupe de (ré?)pression «Alliance…Quebec»?]

«Virtual Internet» (Beauvais, Picardie, France)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=114982

«Rent-a-Holiday» (Bruxelles, Belgique)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=114430
Maisons de vacances à louer en Europe. Villa, appartement, chalet, ferme, maison ou autre logement de vacances en France, Espagne, Belgique…

«Eurasia Import» (Neuilly-sur-Seine, France)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=115115
Spécialiste de l’importation en Asie. [Eurasie? Grand seigneur dieu: Au grand jamais! Autre particularité: On importe «de», pas «en»…]

«Football Store» (Bordeaux, Aquitaine, France)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=115322
[Sont-ce les mêmes qui vendraient leur âme pour une victoire bien… française?]

«Surgery online» (Boulogne, Île-de-France, France)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=115543
[Tant d’années en universités et en internats afin de développer un précieux savoir-faire pour… oublier jusqu’à sa propre identité?]

«An Rafting» (Clichy, France)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=115242
[Cliché in Clichy?]

«Virtual Graphic» (Poitou-Charentes, France)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=115962

«Cinesape On Line» (Goussainville, Val d’Oise, France)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=116003
Magazine mensuel en français. [Are you sure?]

«Matt Chem Product» (Montrouge, France)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=116128

«Eurovisuals Communication» (Poissy, France)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=116362

«Interlinks» (Paris, France)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=116342

«Rock City» (Paris, France)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=116129
Rock City fait le référencement des concerts, festivals, studios et autres activités musicales à Paris et en Île-de-France. [à Paris et en Île-de-France mêmes..!]

«Best of Art» (Paris, France)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=116137

«Pl@net Book Search (ADEI)» (Paris, France)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=116141
L’association : Aide au Développement des échanges via Internet vous présente son annuaire des sites littéraires francophones (1500 sites recensés). [Sites littéraires francophones… via …«Pl@anet Book Search». Et ce n’est même pas une blague…]

«Compubrok» (Paris, France)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=116162

«Cappsa Interactive» (Levallois-Perret, France)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=116242

«OfCom» (Fontainebleau, France)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=116382

«AdFinder» (Bruxelles, Bruxelles, Belgique)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=116438

«Framatome» (Paris, France)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=116182
Framatome fabrique les réacteurs nucléaires à eau pressurisée… [Voici, à titre de contre-exemple, l’illustration (et la constitution linguistique) d’une raison sociale bien française: France + atome = «Framatome». Quoique le ‘m’… soit un tantinet sibyllin. ‘Atome’, en effet, n’est-il pas plus joli, plus vrai, plus respectueux (de soi) que… ‘Atom’?]

«Internet Engineering» (Fontenay-sous-Bois, Val-de-Marne, France)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=116820
[Et comme ‘Engineering» fait plus… sérieux que «Ingénierie»!]

«Contact 2103 Against Racism» (Lyon, France)
http://cgi.carrefour.net/nph-redirect?id=116462
[être "contre" sa propre langue, n’est-ce pas une forme vertigineuse de racisme?]

********

Mais n’y a-t-il donc personne en instance d’autorité réelle, morale ou politique, en France et en Europe française, pour dénoncer pareilles aberrations? Paris est-elle en voie d’annoncer sa candidature pour devenir capitale du ‘England’? On pourrait difficilement trouver attitude plus rebutante pour qui planifie un voyage – voire prendre pays – sur vos terres. Qui aura envie d’une France, d’une Wallonie, d’une Suisse romande dont les ambitions semblent désormais réduites à se vouloir simple instrument ancillaire, le porte-voix en porte-à-faux des United States of Europa? Pourtant, quand Paris sera la copie (médiocre aux dires de M. Pléonasme) de London (ou de Seattle, Chicago et pourquoi pas? San Antonio) – con’forme ou difforme, c’est selon -, tout un chacun assurément préférera aller rencontrer l’«original». L’Europe ne se tire pas dans le pied: elle n’en a plus, visiblement (des pieds, ça marche). Désormais elle vise la tête. Convaincue que c’est là un acte d’intelligence et… d’ouverture au monde. Comme si elle était de facto elle-même ‘out of this world’. Et empressée d’y retourner, en ce monde, grisement uniformisée, aplatisée, évidée de vie, d’honneur et de volonté. Ouvert? Certainement! Comme le corps d’une enfant. Cible d’un gros calibre.

«L’esclave fait son orgueil de la braise du maître», écrivait le St-Exupéry de «Pilote de guerre». Pourquoi ciel! la France se hait-elle à ce point?

********
********

Complément => Réflexions sur cet état des lieux: http://w3.alphacom.net/~frapb/vigile/pol/101jlg/index.html (sur «Vigile»: http://w3.alphacom.net/~frapb/vigile/index/indexa.html) et «Chronologie historique du Québec»: http://www3.sympatico.ca/m105310/jlgindex.html

jlg