L’ART DE CREUSER SA TOMBE !

L’ART DE CREUSER SA TOMBE !

La « défrancisation » des villes québécoises

Tout récemment, la ministre des Affaires municipales du Québec a déclaré être en
faveur de la reconnaissance d’un statut officiel bilingue aux quartiers des nouvelles
agglomérations urbaines qui résulteraient de la fusion de villes ou villages, notamment
sur l’île de Montréal, aux Îles-de-la-Madeleine, dont les citoyens en feraient la
demande…

Le journal The Gazette du jeudi 30 septembre rapporte que deux ministres seniors du
gouvernement québécois envisagent la création de quartiers anglais, ici appelés
bilingues. « Cette idée a du mérite et le gouvernement l’étudie sérieusement »,
aurait déclaré madame Louise Harel.

Alors que les démographes prévoient que les francophones seront minoritaires sur
l’île de Montréal d’ici l’an 2010, la ministre s’engage, non pas à adopter les mesures
nécessaires qui assureront, au sein des nouvelles villes uniques, la place et
l’importance de la langue française, mais à offrir des garanties officielles à la
langue nord américaine et canadienne vastement majoritaire, la langue anglaise, la langue
qui assimile les francophones et les allophones au Québec et, de façon encore plus
dramatique, à Montréal !

Adresses utiles :

Madame Louise Harel
Ministre des Affaires municipales et de la Métropole
ministre@mam.gouv.qc.ca

Monsieur Bernard Landry
Vice-Premier Ministre
ministre@finances.gouv.qc.ca

Madame Louise Beaudoin
Ministre responsable de l’application de la Charte de la langue française
cabinet@mri.gouv.qc.ca

Monsieur Lucien Bouchard
Premier Ministre
premier.ministre@cex.gouv.qc.ca