LANGUE COMPRÉHENSIBLE

LANGUE COMPRéHENSIBLE

Plusieurs personnes sur le forum
Avant-Garde Québec se sont étonnées de voir un internaute, dont l’adresse
est en Belgique, dire (en anglais) qu’il ne comprenait pas le français, et
qu’il ne savait pas où se trouve la France. Il ne s’agit peut-être pas de bêtise,
ni simplement de grossièreté, mais de quelque chose de plus inquiétant, qui
relève de l’offensive généralisée des technocrates rationalisateurs, et àplatventristes
devant l’anglo-américain, pour éliminer le français. Il faut savoir que
dans un arrêt récent, la Cour de justice de Luxembourg (laquelle ne pourrait
statuer qu’au nom d’un "peuple européen" qui n’existe pas) a élaboré
le "concept" de "langue facilement compréhensible" (!!!)
pour essayer de justifier l’absence d’étiquetage en français sur des
marchandises vendues en France, en infraction avec la Loi Toubon (il
s’agissait de "cider" à taux d’alcool renforcé, potentiellement
dangereux pour plusieurs catégories de consommateurs). Les différentes
institutions européennes ont plusieurs langues officielles, et le français
est toujours l’une d’entre elles, mais il semble que pour ces
"juristes" seul l’anglais soit "facilement compréhensible"
! Cette décision, qui ne peut que rester lettre morte, représente une
violation éhontée du droit des gens et des principes les plus élémentaires
du droit tout court. CAVEANT CONSULES NE QUID RESPUBLICA DETRIMENTI CAPIAT !

Denis Griesmar
Denis.Griesmar@wanadoo.fr

(Le 7 décembre 2000)