L’AGENDA ÉTUDIANT DE L’UNIVERSITÉ MCGILL

NDLR Les informations contenues dans le texte suivant sont tirées du journal Le Devoir, du 2 février 2000, article de Marie-Andrée Chouinard. Vous trouverez à la fin de ce texte une photo de cet article.

L’AGENDA éTUDIANT DE L’UNIVERSITé McGILL

Propos racistes et sexistes.

Voici quelques extraits du Handbook, distribué aux étudiants étrangers de McGill University, pour bien leur faire apprécier le Québec :

° «J’ai essayé d’approcher une pute francophone pour qu’elle me baise, mais je ne crois pas qu’elle ait compris un seul mot. Apprenez à parler américain, bande de Canadiens stupides.»

° Ce «guide» fait la liste des bars de Montréal en les classant dans deux catégories : les « anglo bienvenue » et les « predominantly French ».

° « Bouchard change plus souvent de parti que de sous-vêtements.»

° « Landry n’aime pas tellement les immigrants.»

° « Parizeau est un anglophile délirant en privé, mais préfère se saouler et invectiver les communautés ethniques en public.»

° « Les politiciens provinciaux exhortent les femmes francophones à avoir plus de bébés blancs.»

La direction de McGill qualifie ces excréments d’« humour carabin » et ne compte pas intervenir, considérant que ses étudiants sont « majeurs et vaccinés »… Pour leur part, les dirigeants de l’association étudiante de cette université raciste ont approuvé cette nouvelle agression de McGill contre le Québec et déclarent : « C’est une forme d’humour particulière, mais ça n’est pas sérieux. Nous ne croyons pas que ce soit de mauvais goût

Ce torchon de la McGill University, gavée par nos taxes, montre bien la nécessité d’un McGill français et l’urgence de mettre au pas ces Rhodésiens qui n’existent que pour nous écoeurer.

Jacques Poisson
Président
Mouvement estrien pour le français
m.e.f.@sympatico.ca

ledevoir.jpg (150452 bytes)