LA RÉPONSE DU BUREAU DE SHEILA COPPS

LA RéPONSE DU BUREAU DE SHEILA COPPS
« La capitale nationale compte quelques sites Internet français… »

Nous reproduisons intégralement à la fin du texte suivant la réponse du bureau de la ministre du Patrimoine canadien en réponse à l’article d’Impératif français Welcome to Canada’s Capital

********

Les propos du conseiller politique principal de Mme Sheila Copps, M. Gilles Primeau, sont très révélateurs :

« J’aimerais par ailleurs vous signaler que la région d’Ottawa est la deuxième la plus bilingue au pays après celle de Montréal. à cet égard, la capitale nationale compte quelques sites Internet français que vous pouvez consulter aux adresses suivantes :

www.capcan.ca
www.tourottawa.org
www.civilisations.ca
www.RMOC.on.ca
www.ffo.ca
www.jeux2001.ca »

Son message est très révélateur du sort peu enviable que l’on fait subir à la langue française dans la capitale canadienne. M. Primeau, un proche collaborateur de Mme Copps affirme en effet qu’Ottawa compte, et je cite, « quelques sites Internet français ». Que doit-on comprendre de son «Quelques» ?

Si vous visitez les « quelques » sites Internet français de la brève liste fournie par le bureau de Mme Copps, vous constaterez que la plupart sont bilingues, alors que tous ceux que nous mentionnions dans notre texte excluent la langue française. à court d’exemples, le bureau de Mme Copps va même jusqu’à donner en exemple de site Internet français un site unilingue anglais, le site http://www.tourottawa.org !!!

Pour Patrimoine canadien et sa ministre, Mme Copps, serait-ce cela la place et l’importance que doit avoir la langue française dans la capitale canadienne!

*******

La réponse intégrale du bureau de Mme Copps

Au nom de l’honorable Sheila Copps, ministre du Patrimoine canadien, je vous remercie de votre courriel concernant les commentaires de M. Jean-Paul Perreault sur les messages publics de la ville d’Ottawa parus uniquement en anglais sur Internet.

Le gouvernement est conscient de la place qu’occupe l’anglais dans le réseau Internet. Aussi s’est-il engagé à jouer un r ôle de leadership dans la promotion de l’Internet en français. Pour ce faire, il travaille énergiquement à mettre en oeuvre une stratégie visant à hausser à 50% le français dans son nouveau contenu Internet.

Je vous invite à lire la lettre que le sous-ministre du Patrimoine canadien, M. Alex Himelfarb, a adressée à Mme Dyane Adam, commissaire aux langues officielles, en réponse aux recommandations de l’étude intitulée Le gouvernement du Canada et le français sur Internet. Vous en prendre connaissance à l’adresse suivante :

www.ocol-clo.gc.ca/reponse.htm

J’aimerais par ailleurs vous signaler que la région d’Ottawa est la deuxième la plus bilingue au pays après celle de Montréal. à cet égard, la capitale nationale compte quelques sites Internet français que vous pouvez consulter aux adresses suivantes :

www.capcan.ca
www.tourottawa.org
www.civilisations.ca
www.RMOC.on.ca
www.ffo.ca
www.jeux2001.ca

Espérant que ces renseignements sauront vous donner satisfaction, je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Gilles Pineau,
conseiller politique principal

Min_Copps@pch.gc.ca

c.c. Madame Dyane Adam
L’honorable Ronald J. Duhamel

(Le 8 septembre 2000)