LA NOUVELLE CAMPAGNE PUBLICITAIRE DE CFRB

L’Express est le plus grand hebdo francophone hors-Québec et est tiré à 20 000
examplaires chaque semaine. Le journal est édité à Toronto et est disponible dans la
grande région métropolitaine et par abonnement.

LA NOUVELLE CAMPAGNE PUBLICITAIRE DE CFRB

10 sur 10 pour l’audace ou pour le mauvais goût?

Nadim Moghrabi
L’Express

La bande AM pullule de stations du genre «talk radio», ou en bon français «radios
bla-bla». CFRB 1010, la station du groupe Standard Broadcasting qui possède, entre
autres, les stations Mix 99 et 96 de Toronto et Montréal ainsi que CJAD 800 à Montréal,
se veut la plus audacieuse.

Dans la nouvelle campagne publicitaire de la station CFRB, qu’on retrouve
essentiellement dans les tramways, les bus et les voitures de métro, une affiche attire
l’attention et en indispose plus d’un. En chinois avec, entre parenthèses en dessous la
traduction en anglais de : «Le français doit-il vraiment être notre deuxième langue
officielle?»

Entre le débat sur le projet de réforme de l’immigration (qui suggère de n’accepter
que les immigrants connaissant déjà le français ou l’anglais) et l’attitude
condescendante de la majorité face aux francophones hors-Québec, en passant par
l’incontournable nationalisme québécois, on n’est pas sortis du bois.

«Effectivement, nous avons reçu des plaintes de personnes carrément racistes qui
s’objectaient au fait que selon eux, notre publicité glorifiait la communauté chinoise!
Les propos qu’ils ont tenus sont ouvertement anti-immigrants. Nous n’avons cependant reçu
aucun appel de personnes se plaignant que l’annonce insultait les francophones» affirme
Bob Mackowycz, Directeur des opérations de la station CFRB 1010.

«Le but de nos campagnes publicitaires est de pousser les gens a la discussion, au
débat. Les sujets exposés dans nos annonces se retrouvent débattus en ondes dans les
semaines qui suivent», explique-t-il.

Mackowycz essaie d’être rassurant en affirmant : «Il est faux de dire que nous sommes
contre ,le Québec. Nous avons des relations très étroites avec nos stations soeurs Mix
et CJAD à Montréal, ma fille y habite, nous venons de consacrer une heur complète
à une entrevue avec Jean Charest, et durant la crise du verglas nous avons acheminé
quatre grands camions d’aide de toutes sortes vers la métropole».

Chez Roche Macaulay, la boîte de publicité qui a conçu la campagne de CFRB on dit
vouloir être d’actualité et donner la chance aux auditeurs de la station de se retrouver
autour des sujets de l’heure. "Nous ne faisons pas de politique, mais nous abordons
des sujets controversés, auxquels les gens s’identifient", affirme en echo Jeffrey
Roche, président et directeur de la création.