LA LANGUE FRANÇAISE

(Le message suivant a été extrait du groupe de discussion Langue-fr)

LA LANGUE FRANçAISE
Langue de la résistance.

> Extrait du PETIT BOUQUET No 744
>
> > > TEL QUEL ……
> >« Le français n’est plus la langue d’un pouvoir : il pourrait être une
> >langue de contre-pouvoir. Certes, pour nous, Français, cette langue a été
> >et reste, par l’école, le ciment de la République et des valeurs qui la
> >fondent. Mais elle a aussi contribué à diffuser ces valeurs dans toute
> >l’Europe. Avec elle a soufflé depuis ce continent jusque au-delà des mers
> >un vent de liberté. Pour prolonger aujourd’hui une telle mission, le
> >français peut devenir une des langues dans lesquelles s’expriment la
> >résistance à l’uniformité du monde, le refus de l’affadissement des
> >identités, l’encouragement de la liberté de chacun de créer et de
> >s’exprimer dans sa propre culture. C’est dans cet esprit que la France se
> >veut le moteur de la diversité culturelle dans le monde. Ce combat est pour
> >la France sa façon, moderne, d’être fidèle à l’universalisme qui est le
> >sien depuis 1789. »
> >
> >Heureusement que Lionel Jospin, dans son discours
> >
> >(http://www.premier-ministre.gouv.fr/PM/D210700.HTM)
de clôture du 10ème
> >Congrès de la Fédération internationale des professeurs de français tenu à
> >Paris la semaine dernière (cf. les PB n°739 et 740) précise que « ni la
> >nostalgie d’un passé brillant, ni une volonté d’empire n’inspirent notre
> >engagement d’aujourd’hui » car on pourrait se poser quelques question[s] sur
> >cette nouvelle propagande qui fait du français la langue de la résistance à
> >la mondialisation par excellence. [GhD]

> > [Les parties de ce message comportant autre chose que du texte seul on été
supprimées]