LA « FRANÇAISE » PERSOSEARCH

LA « FRANçAISE » PERSOSEARCH

Je me retire de ce service parce que je trouve insupportable qu’une
entreprise française comme le vôtre ait si peu de respect pour sa propre langue. C’en
est aberrant. Simplement cette page, par exemple (http://www.poplist.fr/cgi-bin/unsubscribe/persosearch/logophonie@vif.com),
d’où je vous écris, on a droit à des: Pop List et autres Mailing List Manager,
ainsi que votre propre adrélec, fort révélatrice: « persosearch-owner@ml.poplist.fr »
(search, owner…).

Dans le courrier que vous m’avez fait parvenir, on lit en outre ceci:
La derniere offre :
Rubrique : WebMarketing – Emploi propose : commercial
Annonce : Start-up recherche pour son developpement commercial publicite et espace web.
Motive, interesse par le net, entre 25 et 35 ans. Bonne experience et bonne presentation.
Poste base a Limoges (87).

On constatera au surplus que les signes diacritiques sont totalement
éradiqués. Le plus anglo-saxon possible et le moins français qu’il se peut, quoi. Tout
en un. Je vous fais grâce par ailleurs de tout ce qui est sponsor et cie. Bref, à
Limoges… on aime faire american.

Sur votre portail (mot ici trop français pour être entendu..?) http://www.poplist.fr/, c’est à l’avenant bien sûr:
les mêmes termes, saupoudrés de Login et autres Password
. On est même gratifié
d’une erreur de "français" qu’on ne s’est jamais préoccupé de corriger :
entiérement…

C’est absolument invraisemblable. Bien honnêtement, je suis devenu
incapable d’assister passivement à des comportements comme ceux-là chez des
francophones, et dont votre site n’est hélas qu’une illustration-type parmi tant
d’autres.

Que s’est-il donc passé en France et en Europe française pour que
vous soyez parvenus à ce point à un pareil de mépris de vous-mêmes??? C’est à croire
que vous cherchez désespérément un immense pied sous lequel vous écraser…

La France désirerait-elle, dans le secret de quelque mauvaise
conscience, troquer un passé colonisateur pour un avenir de parfait petit colonisé???

S’ouvrir au monde, me direz-vous..?
Mais dites-moi, comment s’ouvrir à qui que ce soit quand on n’est plus personne?
S’ouvrir les veines, oui !

Jean-Luc Gouin
Québec
Sec.ours@vif.com

(Le 19 avril 2000)