LA FERMETÉ ALLEMANDE A PAYÉ

LA FERMETé ALLEMANDE A PAYé

Veuillez trouver ci-dessous le communiqué de l’agence Associated press concernat
l’utilissation de la langue allemande au sein de l’Union européenne. Puissent certains de
nos hommes politiques français s’inspirer de l’exemple allemand et retrouver la fierté
de la France en refusant les abandons de notre langue sur la scène mondiale, européenne
ou nationale.

"mercredi 18 août 1999, 21h17

La présidence finlandaise de l’UE accepte de traduire en allemand des réunions
informelles

BERLIN (AP) — L’Union européenne a accédé mercredi à la demande de l’Allemagne,
qui avait boycotté le mois dernier une réunion de travail en exigeant qu’elle soit
traduite en allemand.

La présidence finlandaise a accepté de traduire les réunions de travail en allemand,
a annoncé le porte-parole du gouvernement allemand Uwe-Karsten Heye.

Cette décision permettra au ministre allemand des Affaires étrangères Joschka
Fischer de participer en septembre à une réunion en Finlande.

Gerhard Schroeder souhaitait que l’allemand devienne une langue de travail au sein de
l’UE, au même titre que l’anglais et le français. Seules les réunions formelles, du
Conseil européen et du Conseil des ministres notamment, sont traduites dans toutes les
langues de l’Union européenne."

Marceau Déchamps
Vice-président de l’association
Défense de la langue française

dlf78@club-internet.fr

(Le 29 août 1999)