LA CÉRÉMONIE DE LA HONTE

LA CéRéMONIE DE LA HONTE !

Plusieurs citoyens accompagnés du président d’Impératif français, monsieur
Jean-Paul Perreault, ont manifesté leur colère au maire d’Aylmer, Marc Croteau, et aux
conseillers municipaux Louis Roy, Richard Jenning, André Laframboise et Donald Dupel pour
leur geste de mépris inqualifiable qu’ils ont posé, il y a quelques jours, à l’endroit
de l’identité québécoise.

M. Perreault a déclaré au maire : «Votre geste d’abaisser le drapeau du Québec pour
le remplaçer par un drapeau symbolisant la PESTE est un geste disgracieux et
irrespectueux à l’endroit de tous les Québécois et Québécoises. Le drapeau du Québec
n’est pas le drapeau du maire, de la ville ou du gouvernement. Il est notre drapeau. Vous
n’avez pas à nous heurter ou nous humilier en prenant notre drapeau en otage dans vos
négociations avec le gouvernement.»

à la réunion régulière du mardi 14 octobre, le maire d’Aylmer, monsieur Marc
croteau, faisant preuve d’arrogance, a refusé la proposition du président d’Impératif
français de respecter les Québécois et les Québécoises en replaçant au haut de son
mât votre drapeau : «Monsieur Croteau, je vous invite à m’accompagner. Ensemble, nous
irons chercher le mât portatif de la municipalité sur lequel nous hausserons le drapeau
symbolisant la Peste. Et nous replacerons le drapeau du Québec au haut de son mât.»

Le maire a catégoriquement refusé affirmant même qu’il continuerait de se servir de
votre drapeau comme moyen de chantage afin d’obtenir du gouvernement du Québec ce qu’il
veut. «Belle mentalité, direz-vous !» De plus, le président d’Impératif français a
reproché au maire et aux quelques conseillers présents lors de la cérémonie de la
honte, le remplacement de votre drapeau par le drapeau de la Peste, d’utiliser leur poste
pour faire de la petite politique partisane.

Les élus condamnent le pelletage du gouvernement du Québec vers les municipalités en
passant toutefois sous silence, par partisanerie politique, les coupures dans les
transferts fédéraux vers les provinces de l’ordre de 6,2 milliard depuis 1993, dont 1,7
milliard de dollars pour le Québec seulement. «Cela vous déshonore» a dit M.
Perreault.

L’article 146 du Code municipal stipule : «Le drapeau du Québec doit être arboré
sur ou devant l’édifice où siège le Conseil…» Il n’est pas dit selon le bon désir
du maire ou quand il le veut !!!

Impératif français en a profité pour inviter les gens de partout à vite faire
connaître leur opposition au geste inqualifiable des élus d’Aylmer. ça presse ! Voici
les coordonnées de la Ville d’Aylmer :

tél. : (819) 684-5372;
téléc. : (819) 685-5019

Mairie : mcroteau@ville.aylmer.qc.ca
Conseillers : conseil@ville.aylmer.qc.ca

Impératif français
Tél. et téléc. : (819) 684-7119
imperatif@imperatif-francais.org