LA CONFÉRENCE MONDIALE SUR LE POUVOIR DE LA CULTURE

LA CONFéRENCE MONDIALE SUR LE POUVOIR DE LA CULTURE

Le 3 avril 1998

à la conférence intergouvernementale réunissant environ 140 pays membre de l’UNESCO,
le directeur de la conférence, monsieur Frederico Mayor, a déclaré : «La culture doit
être une dimension absolument essentielle au développement. (…) Nous pensons que cette
fin de siècle de millénaire est une belle occasion d’inclure une fois pour toute la
culture comme grand pilier de la coexistence pacifique et de la démocratie.»

Il a ajouté : «C’est seulement dans la mesure où la volonté politique de faire
vivre la culture se manifestera au niveau des législatifs et des exécutifs nationaux que
le grand réveil culturel se produira.»

Monsieur Major a fait une mise en garde contre certains effets nuisibles de la
mondialisation qui «entraîne immanquablement une uniformisation culturelle
appauvrissante.» à cet égard, il a précisé : «Il se pourrait que, sous l’effet
conjugué de l’urbanisation, du changement des lieux et des modes de vie, des laminages
que la fréquentation des technologies modernes implique souvent, près de 90% des langues
du monde disparaissent et, avec elles, des pans considérables de nos patrimoines
culturels.»

Il est certain que le nivellement culturel en cours se fait au profit de la culture la
plus riche, la culture Hollywood, Coca-Cola, Micky Mouse, la culture américaine…

Les pays membres ont demandé de préserver la «diversité créative et le pluralisme
des cultures» essentiels pour contrebalancer les effets négatifs de la mondialisation.

Dans le cadre des axes à privilégier pour l’avenir, les participants auraient convenu
de la nécessité d’allouer les ressources nécessaires au développement culturel.

Impératif français
C.P. 449
Aylmer (Québec)
J9H 5E7
Tél. et téléc. : (819) 684-7119
Adrelec : Imperatif@imperatif-francais.org
Un site à découvrir !
http://www.imperatif-francais.org/