LA CARPETTE ANGLAISE, ÉDITION 2000

LA CARPETTE ANGLAISE, éDITION 2000

L’Académie de la Carpette anglaise vient d’attribuer
son prix de l’année 2000.

La Carpette anglaise est un prix d’indignité civique
décerné annuellement à un membre des élites françaises qui s’est
particulièrement distingué par son acharnement à promouvoir la domination de
l’anglo-amé ricain en France et dans les institutions européennes au détriment de
la langue française.

Ce prix a été créé en 1999 par quatre associations de défense et
de promotion de la langue française : Avenir de la langue française ALF,
Association pour l’essor de la langue française ASSELAF, D éfense de la langue
française DLF, le Droit de Comprendre DDC.

Le jury, composé de personnalités* de la presse, des mondes
associatif, scientifique, politique et littéraire, réuni au Procope le 8 novembre, a eu
à choisir entre plusieurs candidats plus méritants les uns que les autres. Finalement,
après un vote serré, c’est Monsieur Alain Richard, ministre de la Défense, qui a
devancé de peu Pascal Lamy, commissaire européen.

Pour Alain Richard, le jury aura apprécié que le ministre ait obligé
les militaires français à parler anglais dans le sein du Corps europ éen alors
qu’aucune nation anglophone n’en fait partie.

Quant à Pascal Lamy, son attachement à la langue anglo-américaine
s’était manifesté d’une manière éclatante lors du sommet de Seattle en
novembre 1999.

Parmi les autres candidats il faut citer, Jean-Cyril Spinetta, PDG
d’Air France ; Bernard Raoult, président d’Edufrance ; Nicole
Fontaine, présidente du Parlement européen ; Jean Glavany, ministre de
l’Agriculture ; Daniel Hangard ; directeur de l’INPI ; François
Pinault, PDG du Printemps ; le géné ral Alain Faupin…

fait à Paris le 8/11/2000

Marceau Déchamps
secrétaire de l’Académie de la Carpette anglaise



Membres du jury :

Raymond BESSON, président du Cercle littéraire des cheminots
Bernard CASSEN, rédacteur en chef du Monde diplomatique
Michel COOL, rédacteur en chef de Témoignage chrétien
Anne CUBLIER, attachée au cabinet de J.P. Chevènement
Marceau DéCHAMPS, vice-président de Défense de la langue française
Bernard DORIN, ambassadeur, président d’Avenir de la langue française
Alfred GILDER, écrivain
Georges LOCHAK, universitaire chercheur
Dominique NOGUEZ, écrivain
Philippe de SAINT-ROBERT, président de l’ASSELAF et de l’Académie de
la Carpette anglaise
Thierry PRIESTLEY, président du Droit de Comprendre