LA BELL AFFAIRE (SUITE !)

LA BELL AFFAIRE (suite !)

La facturation passe par l’anglais à l’Espace Bell

à la téléboutique « Espace Bell»" aux Galeries de Hull,
j’annonce à la préposée mon désir d’offrir en cadeau un téléphone
cellulaire. Après avoir obtenu les renseignements usuels en français, elle commence à
remplir un formulaire en anglais. Je lui fais part de mon désaccord : la transaction
devra se faire en français…

Elle finit par trouver un formulaire en français. Suit
l’inscription des données et l’activation du service avec le logiciel anglais
de l’Espace Bell. Venu le moment de payer, je répète à la préposée mon désir
d’obtenir une copie de la facturation en français. Elle se fait rassurante. Une fois
la transaction effectuée, elle me remet la facture toujours en anglais en me signalant
qu’elle avait fait les entrées en français. Surprise! Selon Bell, une facture en
français est composée de données françaises sous des rubriques anglaises telle que «
Sold to , Invoice No., etc..».

J’insiste à nouveau sur la condition d’achat que
j’avais pourtant clairement énoncée. Les employés de l’Espace Bell le
confirment : le logiciel de facturation n’offre aucun « espace français ».
J’annule ma commande. Après tout, nous sommes les clients, ceux qui paient pour un
produit et pour un service que nous voulons en français au Québec.

En Outaouais, nous ne sommes pas à l’abri de ce genre d’accrocs
linguistiques exportés du Canada au Québec. Ils sont désormais trop fréquents. Les
consommateurs lésés dans leurs droits linguistiques doivent agir et se plaindre auprès
de ces entreprises. Vérifiez vos factures et vos reçus de caisse et agissez sur le champ
pour contrer ce phénomène.

Richard Caron
141 Froment, Hull, QC, J8Y 6E4
(819) 778-3891

NDLR Vous pouvez faire part de vos commentaires à BellMobilité à
l’adresse suivante : http://www.bellmobilite.ca/questions/default.asp