« THE RACE »

« THE RACE »

à l’attention de M. Jean-Jacques Aillagon, président de Mission 2000
admi@celebration2000.gouv.fr

Monsieur le Président,

Le 31 décembre 2000, partira la course nautique organisée par M. Bruno
Peyron.

Avec d’autres partenaires comme France télécom et Euro-Disney, la
mission interministérielle, nommée Mission 2000, que vous présidez,
s’associe pour soutenir financièrement ce projet sportif.

Nous pourrions nous féliciter de l’utilisation agréable faite de nos
impôts si ce n’était le nom choisi par M. Peyron pour cet événement :
The Race.

Nous ne lui discutons pas le droit de choisir un nom à sa convenance,
mais nous nous attristons de constater encore une fois l’abandon de
notre langue par l’élite nationale. Par contre, nous estimons anormal
qu’un organisme public comme Mission 2000 apporte sa caution à la
promotion de la langue anglaise. Le minimum que vous pouviez exiger pour
financer ce projet était que le nom de cet événement fût français. Cela
n’eût en rien réduit l’importance et l’écho international de cette course.

Encore une fois, nous notons que la langue française est négligée, voire
maltraitée, par des agents du service public dont c’est le devoir et de
la défendre et de la promouvoir.

Je demande à la Délégation générale à la langue française d’examiner la
conformité de cette situation avec les textes réglementaires et les
circulaires et de demander les sanctions applicables à ce cas.

Recevez, Monsieur le Président, l’expression de mes salutations
distinguées

Marceau Déchamps
vice-président de l’association
Défense de la langue française
Courriel : dlf78@club-internet.fr