« FRANGLAIS » – UNE ÉTUDE PAS SÉRIEUSE

« Franglais »
Une étude pas sérieuse

France Pilon
Le Droit – jeudi 21 janvier 1999

Jean-Paul Perreault, du Mouvement Impératif français, ne trouve pas sérieuse
l’étude de la linguiste Shena Poplack, qui encourage, selon lui, "la bâtardisation
de la langue française".

"Ce n’est vraiment pas sérieux. Il s’agit d’un témoignage éloquent d’une
personne qui se fait la propagandiste de la bâtardisation de la langue française",
a soutenu M. Perreault, qui réagissait à l’étude du professeur de l’Université
d’Ottawa, menée auprès de 120 francophones des deux côtés de la rivière.

Mme Pollack soutient que l’utilisation des mots anglais dans les conversations des
francophones sont un plus pour la langue française.

M. Perreault trouve que les conclusions de l’étude de Mme Pollack sont tirées par les
cheveux. "Utiliser des mots anglais pour lesquels il existe des termes en français,
ce n’est pas un enrichissement, mais un accroissement de l’utilisation
d’anglicismes", souligne-t-il.

Celui qui défend le français dans l’Outaouais soutient que les francophones
d’Amérique risquent d’affaiblir leur langue et de s’isoler par rapport au français
international s’ils parlent un français truffé d’anglicismes.

Le Droit, jeudi 21 janvier 1999