« DUCHY OF PONTIAC » !

« Duchy of Pontiac 1 » !

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français

Entre 1991 et 1996, la population totale du Pontiac n’augmente que de 435 personnes pour atteindre 15 435 habitants, parmi lesquels 9 150, soit 59,28 %, sont de langue maternelle anglaise.

Durant la même période, la population anglophone croît de 9,34 %, une conséquence directe de l’assimilation francophone qui atteint un taux de 11,88 %. Ce pourcentage d’assimilation est le plus élevé de toutes les régions du Québec, et trois fois plus élevé que dans l’ensemble du Canada. En fait, il ressemble à celui qu’on retrouve dans certaines régions francophones hors Québec. L’unilinguisme « sans regret » des anglophones et le bilinguisme « à sens unique » des francophones seraient en bonne partie responsables de ce taux inacceptable d’assimilation dans cette région du Québec.

Malgré toutes les mesures prises par les gouvernements pour encourager l’apprentissage du français, plus de 6 770 Pontissois admettent ne pas encore maîtriser le français, même si c’est la langue nationale et commune du Québec, et l’une des deux langues officielles du Canada. Ce refus de communiquer, d’apprendre le français, est la cause de l’isolement linguistique et culturel d’une bonne partie de la population pontissoise et pourrait expliquer certaines des manifestations d’animosité envers l’appartenance québécoise de la région.

Par exemple, parmi les 1 560 habitants du petit village orangiste de Shawville, chef-lieu anglophone du Pontiac, 1 450 sont de langue maternelle anglaise, mais, résultat de l’assimilation, 1 535 ont l’anglais comme langue d’usage, et plus de 1 165 citoyens sont toujours unilingues anglais ! Plusieurs autres villages de cette région suivent le même profil démolinguistique.

Cependant, il est intéressant de constater que malgré un environnement hostile à la langue française, certains autres villages du Pontiac résistent mieux aux forces du tout-anglais, notamment les villages de Fort-Coulonge et de Manfield, où les reculs de la langue française se manifestent avec beaucoup moins d’intensité.

(Le 3 mars 1999)

(1) Situé au Québec à la frontière de l’Ontario, à moins d’une heure de Hull, le Pontiac est une des régions de l’Outaouais.