KOFI ANNAN LOUE LA FRANCOPHONIE EN VERS FRANÇAIS

Kofi Annan loue la francophonie en vers français

NATIONS UNIES, 25 septembre – Le secrétaire général de l’ONU, le
Ghanéen anglophone Kofi Annan, a étonné ministres et diplomates de pays francophones
réunis à un dîner vendredi à New York, en prononçant un éloge versifié et en
français de la diversité linguistique.

Kofi Annan, qui parle le français, se décrit dans ce poème comme un
"francophone ‘honoris causa" et loue ainsi la francophonie:

"Chaque année, avec l’automne,
Vient le dîner des francophones,
Où peuvent s’exprimer, enfin,
Suisses, Béninois et Canadiens,
Luxembourgeois et Camerounais,
Tunisiens, Maliens et Français.
Qui parle la langue de Racine,
Est l’invité d’Hubert Védrine.
Qui parle la langue de Voltaire,
Est là, ce soir, à l’Hôtel Pierre.
Pour moi, francophone "honoris causa"
Quel plaisir, quelle fierté, quelle joie!
A l’heure où tout se mondialise,
La Francophonie dit, "J’existe".
J’en suis ravi car, quoi qu’on dise,
Un monde homogène, c’est trop triste.
La diversité, c’est la vie,
La force des Nations unies.
A Moncton, il y a trois semaines,
Je l’ai constaté par moi-même:
La Francophonie est vivante,
Dynamique et partout présente,
Luttant pour un monde pluriel
Et des valeurs universelles.
En cette Assemblée générale,
Je compte sur vous pour le montrer:
Français, chinois, russe, c’est égal,
Ce qui compte, c’est la volonté,
De s’engager solidairement,
Face aux problèmes de notre temps.
Voici, chers amis, quelques vers,
Que je voulais vous dire ici.
Veuillez excuser, je vous prie,
Leur forme un peu irrégulière:
Je ne suis ni Verlaine, ni Hugo,
Je ne suis pas Juliette Gréco! /EF

REUTERS "

P.-S. Texte extrait des groupes de discussion