JOURNAL LE MONDE

JOURNAL LE MONDE
Courriel : mediateur@lemonde.fr

Ne pensez-vous pas qu’il y a certaines limites à la complaisance ?

«Je fais partie de ceux qui se réjouissent de voir que de très nombreux Autrichiens,
et notamment des jeunes, manifestent dans leur pays contre l’accession au pouvoir des
nostalgiques du nazisme. Mais fallait-il absolument illustrer votre article de ce samedi
par la photo d’une jeune fille brandissant une pancarte en anglais, alors que
l’arrière-plan de la photo montre que la majorité des banderoles étaient sans
doute, comme il se doit, en allemand, langue de l’Autriche et, au demeurant, langue
qui a le plus grand nombre de locuteurs natifs dans la Communauté européenne ? Cela
contribuera parmi des milliers d’autres faits quotidiens à enfoncer un peu plus dans
l’inconscient des Français l’idée qu’il n’y a au monde que deux langues qui comptent,
l’anglais beaucoup, et le français un peu. Je me refuse à considérer ce choix comme
anodin, d’autant plus qu’il intervient après deux omissions que je trouve fâcheuses de
la part du Monde : sauf erreur de ma part (dans le cas contraire, je vous prierais
d’accepter mes excuses), vous n’avez pas publié de réponse (et pourtant je sais que vous
en avez reçu) à une lettre d’un simplisme et d’une naïveté affligeants parue dans vos
colonnes il y a une quinzaine de jours et qui demandait que l’anglais devienne la langue
de l’Europe (!!!); et vous n’avez pas non plus informé vos lecteurs de la décision
stupide et irresponsable de la direction des Hôpitaux de Paris qui prétend imposer
désormais l’anglais comme seule langue de publication des chercheurs. Ne pensez-vous pas
qu’il y a certaines limites à la complaisance ?

Bien à vous.»

M. Rovéa
jean.rovea@wanadoo.fr

( Ce texte nous a été transmis par un correspondant et ami français, monsieur
Marceau Déchamps dlf78@club-internet.fr )

(Le 22 février 2000)