JEUX OLYMPIQUES

JEUX OLYMPIQUES

La présentatrice refuse de parler français.

SYDNEY (Reuters) – Le rôle de maître de cérémonie pour l’ouverture
de la session du Comité International Olympique (CIO) à l’opéra de Sydney le 15
septembre prochain devait être tenu par la journaliste de télévision australienne Mary
Kostakidis, mais celle-ci a décliné cet honneur, refusant de commencer son intervention
en français.

La présentatrice de la chaîne SBS suit l’exemple du gouverneur
général de l’Australie, Sir William Deane, qui n’a pas voulu céder à la demande de
Juan Antonio Samaranch, président du CIO, de lire une brève déclaration en français
pour l’ouverture des Jeux, ainsi qu’un texte en anglais.

"Il faut féliciter (Sir William) car s’il avait ouvert les Jeux
dans une autre langue que l’anglais, nous (Australiens) aurions été 20 millions à
vomir", a déclaré Kostakidis.

"Nous sommes en Australie, la majorité des gens présent dans la
salle à cette occasion parleront anglais et je fais une affaire de principe de ne parler
qu’anglais", a-t-elle ajouté. "Je pense que c’est une affaire de principe
contre une affaire de protocole."

John Coates, président du Comité olympique australien, a déclaré à
la presse qu’une agence de relations publiques, Javelin, avait négocié avec Kostakidis
son intervention comme maître de cérémonie dimanche prochain.

Javelin avait expliqué à la journaliste qu’elle aurait à mener la
présentation d’abord en français puis en anglais, mais "elle semble le découvrir
seulement aujourd’hui", dit Coates.

"Tout cela avait été convenu depuis longtemps. Souvenez-vous que
les Jeux Olympiques modernes ont été fondés par le baron (français) Pierre de
Coubertin (…) S’il y a eu une mauvaise communication entre nous et Mary ayant conduit à
une mauvaise interprétation de sa part, nous sommes désolés. Nous lui avons dit que
nous ne pouvions changer cela et que nous n’avions pas l’intention de le faire. C’est son
choix et elle a décidé qu’elle ne le ferait pas", a-t-il dit.

L’ancien champion de natation John Konrads, qui parle parfaitement le
français, remplacera la présentatrice.

COMMENTAIRES D’UN CORRESPONDANT :

C’est grave, non ? Quand même 20 millions à vomir parce qu’on utilise
une phrase dans la langue officielle d’un organisme ??? Hey, on est 100 millions de
francophones dans le monde? C’est ça ? Ca en fait du vomi à chaque fois qu’on nous
impose l’anglais ne serait-ce que sur le net par exemple! Je veux dire, content ou pas
content, c’est la langue officielle des JO. Ensuite cette réaction d’une rare bêtise
dessert les Australiens dans leur ensemble, je ne crois pas que tous ont cette attitude
rétrograde! Il n’y a pas de limites au recul du français dans le monde. S’agissant des
Australiens, ils devraient réagir tout de suite et débaptiser toutes les pointes et caps
découverts, explorés et nommés par les Français au XIXième sinon ils passeraient leur
temps à avoir le mal de mer…

Je n’ai pas trouvé l’adresse de son courrier électronique, mais je
vous donne celui de son employeur.

http://www.sbs.com.au/talk_set.html

Hélas je n’ai pas un anglais suffisant pour envoyer une lettre de
plainte, mais je trouve que cette… journaliste pour rester poli devrait faire ses
excuses aux francophones du monde entier.

:((

Yukio Buriez

=========

buriez.net – guide sur la publication sur Internet

http://www.buriez.net

(Le 6 septembre 2000)