IMMENSE DÉCEPTION

Le texte qui suit est en réponse à l’article Les croisés de la langue .

IMMENSE DéCEPTION

Objet : demande de droit de réponse
Emetteur : Emmanuelle Miquet-journaliste à Télé Star
Destinataire : Monsieur Marceau Déchamps, vice-président de la DFL

Boulogne, le 15 février 2000

Immense déception. Moi qui avais, naïvement, imaginé que pour être un parfait défenseur de la langue française, il fallait : primo, être doté d’une imparable honnêteté intellectuelle et, secondo, ne jamais faillir à la rigueur des mots, je découvre, ébranlée, que non seulement, ce n’est pas le cas, mais, qu’en plus, certains membres de la DLF useraient de procédés peu catholiques tels que la manipulation. Nominativement citée dans la "tribune-procès"-signée Marceau Déchamps- à l’égard des journalistes ayant écrit des articles sur l’"Envoyé Spécial" du 17.02, j’attire l’attention de tous les connectés du site "Impératif français" sur deux points au moins. Tout d’abord la nature même de mon article, qualifié de "page de commentaires", par le vice-président de la DLF. Je l’invite vivement à consulter le dictionnaire et regarder attentivement la définition du substantif "commentaire". Il comprendra, je n’en doute pas, que mon article n’avait donc rien d’un commentaire, mais qu’il s’agissait évidemment d’un reportage, sur une association en particulier. Dans le cadre de ce travail, sur le terrain, il ne m’était pas utile de visionner le sujet d’"Envoyé Spécial". Ainsi va l’usage des bons mots et la propagande des clichés et autres idées reçues : depuis quand les journalistes seraient-ils des individus consciencieux pouvant aligner autre chose que des inepties ? Ainsi va, par ailleurs, la liberté de communication des pensées et des opinions (art.11 de la Déclaration des Droits de l’Homme et des Citoyens) exprimées, par nos aïeuls, il y de cela quelques années déjà…. .

Emmanuelle Miquet
emmanuelle.miquet@emapfrance.com