HISTOIRE ET PATRIMOINE DE L’OUTAOUAIS

LA SOCIéTé D’HISTOIRE DE L’OUTAOUAIS DéCERNE SES
PRIX ANNUELS ORANGE ET CITRON DU PATRIMOINE

PRIX ORANGE :
éCOMUSéE DE HULL

PRIX CITRON :
E.B. EDDY, PROPRIéTé DE DOMTAR

Afin de sensibiliser la population de l’Outaouais à l’importance de
son histoire et de son patrimoine, la Société d’histoire de l’Outaouais décerne
aujourd’hui ses prix annuels orange et citron du patrimoine. Le Conseil
d’administration de la Société a choisi cette date afin de commémorer la
destruction, le 27 mars 1997, de la maison ancestrale Hammond, démolie par M. André
Dupont de Du Portage Mercury pour faire place à Cité Chrysler.

Avec la remise du Prix orange, la SHO désire souligner publiquement
des réalisations qui contribuent à mettre en valeur l’histoire et le patrimoine de
l’Outaouais. Par contre, avec le prix citron, la Société veut dénoncer des actions qui
contribuent à la détérioration de notre patrimoine.

Le Prix orange est remis à l’écomusée de Hull. La SHO
tient à souligner les efforts des nombreux partenaires, notamment la Ville de Hull, le
Gouvernement du Québec et le Conseil régional de développement de l’Outaouais dans
la restauration et la mise en valeur de l’ancien château d’eau de Hull,
construit en 1901. La Société remercie particulièrement M. Jérémie Giles,
président-directeur général de l’écomusée, pour sa contribution exceptionnelle.
Sans son dévouement et son enthousiasme, le bâtiment patrimonial n’aurait pas connu
cette nouvelle vocation. Par ailleurs, la SHO exprime par ce Prix orange sa reconnaissance
à la Ville de Hull qui a cité, le 19 janvier dernier, l’ancien château d’eau
monument historique, assurant ainsi la protection de ce bijou patrimonial pour les
générations futures.

Le Prix Citron est décerné à la E.B. Eddy, propriété de
Domtar, pour son acharnement à vouloir démolir à tout prix ses anciens bâtiments
industriels du secteur de la rue Eddy. Pour la SHO, ces édifices font partie du
patrimoine industriel de l’Outaouais et sont des témoins privilégiés du
développement économique et historique de la région. La SHO rappelle que des études
démontrent que ces bâtiments industriels sont d’importance nationale et qu’ils
devraient être classés par le Gouvernement du Québec. Par ce Prix citron, la SHO tente
à nouveau de sensibiliser la E.B. Eddy à préserver et à mettre en valeur ses édifices
centenaires. L’organisme espère d’ailleurs voir ces bâtiments réutilisés au
lieu d’être démolis et espère un jour qu’elle pourra remettre un prix orange
à la papetière pour sa collaboration et son ouverture à la sauvegarde de notre
patrimoine bâti.

Renseignements et entrevues :
Michel Prévost, président de la SHO
(613) 562-5825 ou (819) 770-5995
prevost@uottawa.ca