GATINEAU EST-IL LE SEUL NOM POSSIBLE POUR LA NOUVELLE GRANDE VILLE DE L’OUTAOUAIS ?

Gatineau est-il le seul nom possible pour la nouvelle grande ville de l’ outaouais ?

D’accord avec M.Pierre H. Lemieux pour " un nom bien français et québécois
" ( Le Droit, 18 novembre 2000 ). L’orthographe originale de Nicolas Gatineau était
Gastineau en 1652 et en 1690 ( Dictionnaire biographique du Canada !966, vol.1, page 238,
1969 vol. 2, page 293 ).

Toutefois, il serait souhaitable que la nouvelle ville porte un nom autre qu’ une des
" anciennes " villes pour ne pas porter confusion avec elles, pour éviter la
frustration de certains citoyens indisposés parce que le nom de leur ville n’ aurait pas
été retenu et pour que l’ an 2001 soit le symbole d’ une nouvelle ville unie et
dynamique loin des disputes de clochers que nous avons pu constater depuis bien des
années.

Voici trois noms régionaux qui n’ en excluent pas d’autres et qui pourraient être
plus appropriés selon ce que pourraient penser les historiens, les géographes et les
citoyens des cinq villes fusionnées :

  1. La Chaudière
    Une carte publiée en1698, intitulée " Accurata delineatio celeberrimae
    Regionis LUD OVICIANAE vel Gallice LOUSIANE ot Canadae et Floridae adpellatione in
    septemtrionalis America " mentionne " Fort La Chaudière " au confluent
    probable des rivières Gatineau et des outaouais.
  2. Les-Trois-Rapides, rappelant les trois rapides régionnaux soit
    ceux des Chaudière, Remic et Des Chênes.
  3. Les-Trois-Portages, une variante de ci-dessus.

Si aucune entente ne peut être obtenue parmi les cinq villes, une autre alternative
serait de trouver un nom régional amérindien en l’ honneur des premiers habitants de
notre pays.

De plus, il faudra obtenir l’ approbation de la commission de toponymie du gouvernement
québécois pour éviter la duplication des toponymes au Québec et au Canada si possible.

Finalement, il faut féliciter M . Lemieux ainsi que d’ autres personnes qui se sont
exprimés à Radio-Canada d’avoir ouvert le débat pour suggérer un nom aux cinq villes
regroupées de l’outaouais avant qu’on en impose un qui ne reflètera pas forcément les
réalités de notre région.

Alain M.P. Bouillant
142 Rédemptoristes
Aylmer, J9H 5E8