EUROLAND SOULÈVE DE VIVES OPPOSITIONS

EUROLAND SOULèVE DE VIVES OPPOSITIONS

Chers amis et sympathisants à la cause de la langue française,

LE FIGARO ouvre ses colonnes, depuis quelques jours, à un débat concernant ce nouvel
anglicisme qui fait florès dans les médias, à savoir EUROLAND. Ce terme, aux relents de
parc d’attractions, désigne l’ensemble des pays dans lesquels l’EURO va être la monnaie
commune en attendant d’en devenir l’unique.

De nombreuses personnalités s’élèvent contre ce terme et proposent des termes
français de rechange ou, au moins, sa francisation en EUROLANDE à l’imitation de
Hollande, Irlande, Islande…

Un article dans le FIGARO de ce jour 6 janvier, signé de Philippe CUSIN, invite les
lecteurs à donner leur avis.

C’est une occasion d’influencer peut-être le cours de l’histoire en manifestant en
nombre notre attachement à la langue française. Il suffirait en effet que les
journalistes du FIGARO adoptent un terme plus francophone pour qu’il soit repris par
l’ensemble des médias. Sachez que Jean-Pierre Colignon, correcteur en chef du Monde, est
favorable à EUROLANDE.

Les propostions que j’ai recensées sont les suivantes : Europe (tout court), Europe
monétaire, Euralie, Eurolie, Eurocadie, Zone euro, et Bine sûr Eurolande.

à noter que Euralie, Eurolie, Eurocadie, Eurolande permettent de créer facilement les
gentilés (Eurolien,…,Eurolandais).

Quelle que soit votre préférence, il est important de combattre cette nouvelle
invasion et de condamner l’Euroland américanoïde. Pour une fois que l’avis des lecteurs
est demandé en matière linguistique, il ne faut pas manquer l’occasion de montrer notre
attachement à notre langue.

Pour faire connaître votre avis, vous pouvez utiliser la messagerie du FIGARO en
faisant régérence à l’appel de Philippe CUSIN:

hchateauneuf@lefigaro.fr

Merci d’avance.

Marceau Déchamps
Défense de la langue française
dlf78@club-internet.fr