EUROISPA (SUITE)

EUROISPA (SUITE)

>Messieurs,
>
>Notre site web, qui est pour le moment uniquement rédigé en anglais, a
>récemment suscité pas mal d’intérêt sur le site de l’Impératif
>français qui est également unilingue.

Impératif Français n’est pas un organisme européen et n’a donc aucune
raison de publier son site en plusieurs langues. La comparaison n’a
absolument pas lieu d’être.

>Nous voudrions répondre à quelques critiques qui ont été faites.
>Nous supposons que les suggestions d’impérialisme anglo-americain
>étaient plutôt ironiques.

Absolument pas!
Le choix que vous faites de l’unilinguisme anglais n’est pas du tout
dû au hasard. Je reprends en particulier vos propres termes:
"Le fait est que l’anglais est plus connu au sein de l’Europe que le
français, et ceci explique pourquoi le choix de l’anglais pour débuter
un site Internet nous paraît plus logique."

Le fait que l’anglais soit plus connu au sein de l’Europe que le
français ne justifie en rien de débuter le site internet dans cette
langue! C’est complètement absurde et cela va à l’encontre du principe
fondamental de l’égalité des langues officielles européennes!

De plus, je rappelle que l’anglais n’est la langue maternelle que de
8% des Européens. Et que l’allemand et le français sont, en terme de
locuteurs, les premières langues de l’Europe!

Quant à l’impérialisme linguistique anglo-américain, il est bien
évidemment tout ce qu’il y a de plus réel, chère Madame. Et je vais en
donner quelques exemples ci-après:

Prenons l’Europe, par exemple. L’Union reconnaît onze langues
officielles. Eh bien, nonobstant cette règle, la BCE présente un site..
unilingue anglais(!): http://www.ecb.int/

Prenons l’O.N.U., maintenant. A l’O.N.U., on reconnaît six langues
officielles: anglais, français, arabe, espagnol, chinois et russe, ainsi
que deux langues de travail officielles: le français et l’anglais. Eh
bien, nonobstant cette règle, de nombreux sites internet ne sont rédigés
qu’en anglais(!). Et, en particulier, ceux dont les organismes sont
établis aux Etats-Unis. Voir le site suivant:
http://www.un.org/french/unworld/map/

Je vous invite en particulier à visiter le site de l’O.M.S:
http://www.who.int/ ainsi que celui du
P.N.U.E: http://www.unep.org/
pour voir à quel point la discrimination vis-à-vis du français, par
exemple, peut être humiliante: les titres sont bien traduits dans les
deux langues de travail de l’O.N.U. mais tout ce qui suit n’est qu’en
anglais!

Alors, chère Madame, permettez-moi de dire, au vu de ces faits
indiscutables, que "les suggestions d’impérialisme linguistique anglo-
américain" étaient tout sauf ironiques. Vous avez peut-être une autre
expression pour désigner cela. Ceci dit, dans la réalité, cela aboutit
au même résultat: des discriminations scandaleuses et inacceptables. Et
que l’on retrouve sur votre site.

>Notre organisation est européenne et répresente les intérêts des
>fournisseurs d’acces à l’Internet au sein de l’Union Européenne. La
>raison pour laquelle notre site ne paraît qu’en anglais est très
>simple. L’EuroISPA était l’initiative de notre association membre
>anglaise, le site était rédigé par un Anglais et est actuellement
>hebergé en Angleterre. Si l’AFA avait été à l’origine de l’EuroISPA,
>sans doute notre site aurait paru uniquement en français. Etant donné
>que nous avions toujours eu l’intention de publier notre site dans
>plus de langues une fois que nous étions dans une position de le
>faire, nos membres ont accepté l’emploi de l’anglais dans notre site
>pour une période transitoire.

Quand prendra donc fin cette période transitoire?
Et je repose la question que j’avais posée dans mon message
précédent (à laquelle je n’ai toujours pas eu de réponse): quand les
autres versions verront-elles enfin le jour?

>Maintenant que notre organisation a les ressources suffisantes, nous
>trouvons qu’il n’est plus acceptable de maintenir un site unilingue.
>Nous accueillons vos commentaires que notre site doit au moins
>paraître dans au moins deux langues communautaires. Pourtant, pour
>nous, il n’est pas acceptable de favoriser deux ou trois langues
>(avoir le site dans les deux langues les plus importantes, l’anglais
>et l’allemand, par exemple)

Pourquoi cela est-il donc inacceptable de favoriser deux ou trois
langues européennes?
Vous favorisez déjà l’anglais d’une manière on ne peut plus flagrante.
Pourquoi ne pas "favoriser" aussi le français ou l’allemand?
Là, franchement, je ne comprends plus du tout. D’autant plus que le
fait de rédiger le site dans deux ou trois langues donne un CHOIX aux
Européens qui le consultent. Et évite d’imposer à tous cette DICTATURE
de l’anglais que l’on retrouve sur d’autres sites européens (dont la
Banque Centrale Européenne, tout particulièrement…)

>et pour cette raison nous allons bientôt effectuer des traductions en
>toutes les langues de la Communauté Européenne, y compris celles qui
>sont moins parlées mais pas moins importantes.

Je suis heureux de vous l’entendre dire. Mais j’ai toujours la même
question qui me revient à l’esprit: à quand ces nouvelles versions?

>Nous vous prions d’agréer, Messieurs, l’expression de nos sentiments
>les plus distingués.

Moi de même, chère Madame.

Grégoire ROSTROPOVITCH
rostropovitch.gregoire@voila.fr