ESTRIE VS EASTERN TOWNSHIPS

ESTRIE VS EASTERN TOWNSHIPS
Le ministre Maxime Arseneau a décidé de s’en laver les mains !
ministre@tourisme.gouv.qc.ca

RéFéRENCE : Guide touristique -officiel – 2000 sur l’Estrie (Eastern
Townships/Cantons-de-l’Est Official Tourist Guide), page 3

ENFIN LE MINISTRE RéPOND

Monsieur,

Au nom du ministre délégué au Tourisme, monsieur Maxime Arseneau, j’accuse
réception de votre lettre du 9 juin dernier dans laquelle vous nous entreteniez du guide
touristique de l’Estrie. Soyez assuré que le ministre en a pris connaissance et vous en
remercie.

Je dois quand même clarifier avec vous certains points. D’abord, le ministre
délégué au Tourisme n’a aucun pouvoir décisionnel sur le nom que chacune des régions
s’est donné non plus que sur le contenu du guide touristique régional.

La responsabilité de la nomination de la région touristique ainsi que le contenu du
guide touristique sont la responsabilité directe de l’Association touristique régionale.

Ainsi le débat que vous voulez engager doit l’être avec votre Association touristique
régionale et non au niveau ministériel. Il suffit qu’un membre du conseil
d’administration de votre Association touristique présente une recommandation au conseil
d’administration de l’ATR pour que les discussions s’engagent.

Nous vous souhaitons bonne chance dans vos démarches et vous prie d’agréer, Monsieur,
l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Le directeur de cabinet,

Sylvain Tanguay
Bernatchez.Claire@tourisme.gouv.qc.ca

COMMENTAIRES DU MEF

Bonjour,

Nous apprécions avoir finalement une réponse à l’une de nos nombreuses lettres.
Lorsque vous dites que «le ministre n’a aucun pouvoir décisionnel sur le nom que chacune
des régions s’est donné non plus que sur le contenu du guide touristique régional»,
nous comprenons qu’il se contente de PAYER, avec nos taxes, et de CAUTIONNER, cette
distortion et ce mépris du fait français, tripotés par les Townshippers et leurs
valets, qui ont noyauté l’association touristique. Quel rôle jouent les fonctionnaires
Odette Boisbriand et Norbert Lafond, dont les noms figurent comme membres de l’équipe de
réalisation du guide ? Qui paie ces fonctionnaires du ministère du Tourisme ? Qui paient
pour les annonces du ministère du Tourisme dans ce guide et dans ses semblables? Qui ou
quoi oblige le ministre à vanter publiquement ces guides infâmes ? Depuis quand une
petite clique décide du nom d’une région, au lieu du Gouvernement ? Nous voyons que le
ministre a décidé de s’en laver les mains, donc, nous considérons que nous avons déjà
trop perdu de temps avec vous.

Il nous faudra frapper à d’autres portes…

Pour un Québec français (malgré le ministre «péquiste» (?) du Tourisme)

Jacques Poisson
Président du Mouvement estrien pour le français
m.e.f.@sympatico.ca

(Le 12 avril 2000)