ERREUR HISTORIQUE DE FRANÇOIS LEGAULT

ERREUR HISTORIQUE DE FRANçOIS LEGAULT

Le ministre de l’éducation du Québec, monsieur François Legault, a décidé de
continuer d’amputer le temps d’enseignement en français au primaire. Dès
septembre 2000, TOUS les élèves de la troisième année du primaire DEVRONT
OBLIGATOIREMENT suivre des cours d’anglais. Forts, moyens, faibles, cela n’a
aucune importance. Le français est misérable, et bien apprenez l’anglais et vous
serez heureux! En plus des cours d’anglicisation du primaire (l’anglais
intensif), qui se multiplient comme des pissenlits, la ministre commet l’erreur
historique de faire fi d’enquêtes anglaises, suisses et d’experts québécois,
qui lui indiquent, depuis longtemps, les dangers, l’illogisme et l’imprudence
téméraire, de plonger l’ensemble des jeunes du primaire dans une autre langue que
leur langue maternelle. Au Québec, où le français est menacé d’asphyxie par
l’anglais, le ministre aurait intérêt à écouter des experts, comme le linguiste
Gilles Bibeau, qui récemment déclarait :

" La décision du ministre repose sur une prémisse erronée, selon laquelle plus
on est jeune, plus on apprend facilement une langue seconde; des études ont montré LE
CONTRAIRE : dans le contexte scolaire, les adultes apprennent mieux, plus rapidement que
les enfants. L’enseignement plus tardif, mais intensif, serait plus
profitable"."

Le Mouvement estrien pour le français ajoute que la confusion entre l’anglais et
le français ainsi que LA PERCEPTION que les jeunes francophones ont de leur langue, sont
des facteurs déterminants pour assurer la survie du français au Québec. Monsieur le
ministre, vous avez entre vos mains un outil vital : l’éducation; puissiez-vous
l’utiliser pour améliorer l’estime qu’ont de leur langue, les élèves,
ainsi que la qualité du français au Québec.

Nous demandons à nouveau :

1. un moratoire sur tout programme d’anglicisation du primaire;
2. une enquête publique, menée par un organisme crédible, tel le Conseil de la langue
française ou le Conseil supérieur de l’éducation, afin de déterminer le moment
propice pour enseigner l’anglais au Québec.

Pour un Québec français

Jacques Poisson
Président
Mouvement estrien pour le français
1920, rue Grime téléphone : (819) 565 – 1076
Sherbrooke (Québec)
J1J 1E7 télécopie : (819) 565 – 8071
courriel : mef-pq@interlinx.qc.ca
site internet : www.mef.qc.ca
Sherbrooke

(99-06-13)