DOLLAR OU DEUX

DOLLAR OU DEUX

La compagnie torontoise Denninghouse inc. annonce qu’elle adoptera
les mesures nécessaires afin d’offrir au marché québécois une mise en marché
respectueuse de son identité et de ses particularités. Le processus serait même déjà
enclenché… Bravo !

Le message qui suit d’un dirigeant de Denninghouse inc.,
publié dans sa version intégrale, fait connaître les intentions de la compagnie qui
aurait déjà commencé à remplacer les grands panneaux affichant sur les façades de ses
magasins la raison sociale anglaise « A Buck or Two » par la nouvelle raison sociale en
français « Dollar ou deux ».

Impératif français profite de l’occasion pour remercier et
pour féliciter tous ceux et celles qui ont répondu à son invitation de communiquer avec
Denninghouse inc. et ses divers magasins « A Buck or Two » pour les inviter à
franciser et à « québéciser » leur mise en marché. Le « mouvement Impératif
français » vient de donner des résultats. Cette énergie de francisation doit
s’exprimer aussi ailleurs…

Certaines grandes compagnies canadiennes ou étrangères ont déjà
compris qu’une mise en marché adaptée au Québec exige, entre autres, qu’elle
soit entièrement en français. C’est ainsi, par exemple, que les appellations
anglaises suivantes ont fait place, au Québec, à des versions en français. Il suffit de
penser à Couche-Tard (Winks), Tigre Géant (Giant Tiger), Bureau en gros (Business
Depot), L’équipeur (Wear House), PFK Poulet frit Kentuchy (Kentucky Fried Chicken),
Centre japonais de la photo (Japan Camera Center), Queues de castor (Beaver Tail), Chalet
suisse (Swiss Chalet), Village des valeurs (Value Village) et maintenant Dollar ou deux (A
Buck or Two), etc.

D’autres compagnies auraient avantage à suivre l’exemple
donné à ce chapitre par les compagnies précédentes. Il suffit de penser à celles qui
utilisent comme raison sociale des appellations unilingues anglaises : East Side
Mario’s, Future Shop, Toy’s R Us, Foot Locker, Music World, Triks, Payless
ShoeSource, Home Depot (à suivre de près car ils seront bientôt au Québec) et bien
d’autres.

Ces compagnies réclament de votre part une attention particulière.
N’hésitez pas à communiquer avec elles pour leur demander d’adopter une mise
en marché respectueuse du Québec laquelle exige, entre autres, une raison sociale en
français :

Future Shop : webmaster@futureshop.com

East Side Mario’s : voir la direction de chaque établissement

Toy’s R Us : http://www.toysrus.com/ (Contact Us)

Triks : avi@triks.net
et http://www.triks.net/f/contact.html
(Contact us)

Foot Locker : customer_service@footlocker.com et1-800-991-6815

Music World :

email@reviewstore.com

Payless ShoeSource : http://www.payless.com (Contact us)

Home Depot : http://www.homedepot.com/cgi-bin/prel80/index.jsp
(Contact us)

***********************

La lettre de Denninghouse inc.
(Version originale)

Le 12 Novembre, 1999

Cher (…),

« Merci pour votre lettre du 10 Novembre. Nous acceptons votre reponse
sincère et vous envoyons nos excuses pour quelques malentendus concernant vos droits
languistiques. Cela a été fait sans aucune méchanceté. Nous avons fait de la recherche
aprofonfie des marchés * Hull, Gatineau, Québec, Trois Rivières et Montreal. Nous
n’avons pas trouvé de la résistence vis a vis le nom "A Buck or Two". Cela
étant dit, pour nous il n’est pas aceptable d’offendre aucun citoyen Francophone. Comme
résultat de vos suggestions, nous avons revisé cette décision et à Québec nous allons
changer le nom des magasins, en utilisant le nom "Dollar ou Deux" à la place du
nom original.

Concernant le produit en Anglais, s’était une faute de prospective de
la distribution, que nous allons corriger immédiatement.

Concernant l’utilisation de la langue anglaise dans le travail des
magasins, Je vais chercher personelment ce que s’était passé. D’après moi il y a une
confusion, car les employes de "Le Roi du Dollar" sont les mêmes que ceux des
régions d’Hull et de Gatineau, toutes francophones.

En ce que concerne l’article de "Le Droit", M. Thomas était
confondu dans l’information de la région Ottawa_Carlton. L’information imprime n’étais
pas précise. L’Outaouais est considerée la zone comerciale dans cette région du Canada.

Encore, veuillez accepter nos excuses et les assurances de que ces
changements seront immediates.»

Sincèrement,

Tom Norwell

Vice-President et COO