DISCRIMINATION À L’AMBASSADE D’ITALIE

DISCRIMINATION à L’AMBASSADE D’ITALIE

Je me suis connecté, voici plusieurs mois, sur le site de l’ambassade d’Italie au
Canada située à Ottawa: http://www.trytel.com/~italy/

Sur la page d’accueil figurent trois champs qui correspondent aux trois langues que
l’on peut choisir, en l’occurence l’italien, l’anglais et le français. Or j’ai constaté,
un peu surpris, que la version en français n’était pas disponible alors que celle en
anglais l’était. J’ai déjà trouvé anormal que l’on présente la version en anglais
sans attendre que la version en français soit prête. J’ai donc envoyé un message très
succinct pour demander quand est-ce que la version en français serait disponible. Je n’ai
jamais reçu de réponse.

Or je me suis reconnecté hier sur ce site (plusieurs mois après!) et j’ai reconstaté
que le version en français n’était toujours pas disponible!!

C’est-à-dire que ces Messieurs Dames de l’ambassade d’Italie présentent un champ avec
le mot "français" sans qu’il n’y ait jamais quelque chose derrière. Et on peut
penser légitimement qu’il n’y aura jamais rien!!

Cela montre tout de même de manière très claire l’image qu’ont certains de la
situation linguistique canadienne…

Je vous invite aussi à vous connecter sur la page qui présente les établissements
consulaires italiens au Canada: http://www.esteri.it/lafarnesina/indirizzi/amb-cons/canada.htm

On notera avec intérêt que, dans la ville de Montréal, le consulat italien se trouve
à "3489, Drummond street"(!!) dans la ville de "Montreal (Quebec)"
(merci pour les accents). Montréal, rappelons-le, est une ville située au Québec,
province canadienne où la langue officielle est le français.

Je n’ajouterai rien de plus.
J’espère seulement qu’un jour les Québécois pourront enfin vivre dans un pays où ils
ne subiront plus ce genre de discrimination. Qu’un jour on pourra enfin voir sur les
cartes du monde autre chose qu’un Canada que trop de gens considèrent comme unilingue
anglais. Il serait d’ailleurs intéressant, à ce sujet, de faire des sondages dans le
monde pour voir quelle proportion de gens répondent autre chose qu’anglais à la
question: quelle(s) langue(s) parle-t-on au Canada? Le jour où on verra une masse énorme
(plus de trois fois la France!) émerger de l’Amérique du Nord avec le mot
"Québec" apposé dessus, alors, à mon avis, les choses changeront.

Bien à vous.

Grégoire Rostropovitch
rostropovitch.gregoire@lemel.fr

(Le 22 avril 1999)