DG XIII ET LANGUE FRANÇAISE

Paris, le 8 août 1998

Madame Edith CRESSON
Commission européenne
DG XIII/D2
DLF/MD98159 L-2920 LUXEMBOURG

objet : DG XIII et langue française

Madame le Ministre,

Un de nos adhérents, destinataire régulier de la publication CORDIS focus, nous
alerte sur les pratiques linguistiques de cette publication. Deux faits méritent que nous
vous saisissions :

– Dans le numéro 110, du 18 mai 1998, de la revue CORDIS focus, un encart de huit
pages est inséré. Ce document intitulé " Exploitable Research Results and
Technology Offers " est rédigé uniquement en anglais. Il exige même d’être rempli
en langue anglaise.

– Le numéro spécial Transfert et Innovation Technologiques , de juillet 1998, passe
en revue tous les programme lancés sous votre autorité au sein de la DG XIII. On note
que tous les projets, à part " SYCLOP ", sont désignés par des noms ou des
acronymes d’origine anglaise.

Ces pratiques sont en contradiction avec le règlement n°1 du 15 avril 1958 et nuit
aux intérêts français. En effet, pour ce qui concerne le premier point, l’exploitation
d’un document complexe en anglais constitue une difficulté pour nos entreprises
françaises. Nous pouvons craindre un rejet de ce document de la part de beaucoup de PME
et PMI et la perte, ainsi, d’un référencement productif. Les anglophones tirent encore
ici des avantages abusifs que nous avions déjà eu l’occasion de dénoncer par ailleurs.

Pour le deuxième point, une bonne justice consisterait à créer, d’une manière
équilibrée, des acronymes à partir de toutes les langues officielles de l’Union ou au
moins de celles qui semblent avoir été adoptées par la DG XIII (allemand, anglais,
espagnol, français, italien).

Nous sommes persuadés que votre attachement à la France et à notre langue vous
rendra réceptive à nos remarques et que vous pourrez nous faire connaître bientôt les
mesures prises pour corriger cette dérive.

Nous vous prions d’agréer, Madame le Ministre, l’expression de notre considération
distinguée.

Marceau Déchamps
administrateur