DES LIBÉRAUX VEULENT L’ENSEIGNEMENT DE L’ANGLAIS DÈS LA PREMIÈRE ANNÉE

Des libéraux veulent l’enseignement de l’anglais dès la première
année

Martin Pelchat, du bureau de La Presse, Québec

….Quelques 350 militants du Parti libéral du Québec débattront en fin de semaine a
Hull, en conseil général, d’une quarantaine de propositions, de l’enseignement de
l’anglais comme langue seconde à partir de la première année à la révision à la
baisse des prestations de retraites.

Les militants d’Outremont et de Robert-Baldwin proposent que compte tenu de son
"importance stratégique", l’anglais soit enseigné dès la première année du
primaire dans le réseau public, comme c’est le cas dans plusieurs institutions privées.

Les associations de Beauharnois-Huntingdon, Chateauguay, Iberville, Saint-Jean et
Vaudreuil demandent pour leur part au parti de faire sien l’engagement d’ajouter 1h30
d’enseignement par semaine au primaire, afin de rejoindre la moyenne canadienne et
d’améliorer la maîtrise du français des élèves………Fin de la citation du texte de
La Presse.

*******
Avec la chute probable du Parti Québécois lors de la prochaine élection provinciale (ne
vous faites pas d’illusion!), il est plus que temps maintenant de fourbir nos armes afin
de défendre la spécificité linguistique et culturelle du Québec. NON, NON et NON, la
majorité des parents francophones du Québec ne veulent pas d’une assimilation sournoise
de leurs enfants. D’un côté, le Parti libéral voudrait faire enseigner l’anglais aux
enfants de 6 et 7 ans, en réduisant proportionnellement l’enseignement des autres
matières, et de l’autre, le Parti libéral voudrait également améliorer la maîtrise du
français des élèves. à quel jeu joue-t-il???

"Importance Stratégique" mon oeil! Ce que la proposition veut dire en fait,
c’est que l’épanouissement économique du Québec passerait par l’anglais avec un
gouvernement libéral. On n’a qu’à regarder ce qui se passe du côté des
franco-Ontariens pour s’apercevoir du résultat. Les francophones des autres provinces
s’appauvrissent continuellement.

Daniel A. Duclos
d.duclos@sympatico.ca

(Le 18 février 2000)