DÉFENSE DE LA LANGUE FRANÇAISE

DéFENSE DE LA LANGUE FRANçAISE

Association loi 1901. Fondée par Paul Camus en 1958

Président : Jean Dutourd de l’Académie française

Réf : MD99175

Objet : Paris, le 25 juin 1999

COMMUNIQUé DE PRESSE

La commune de LE BLANC dans la Brenne (Indre) accueille depuis le vendredi
24 juin le deuxième symposium international scientifique sur une tortue d’eau, la cistude
(emis orbicularis)

La municipalité du Blanc, légitimement fière d’accueillir cette manifestation, a
accepté qu’un calicot soit accroché sur la façade de la mairie. Mais, pour faire plus
" international " il a fallu, bien sûr, que le texte soit rédigé en
anglais ! On peut ainsi lire :

" 2nd
International Symposium of Emis orbicularis
"

Hormis le fait que cette inscription sur la voie publique est en infraction
avec l’article 3 de la loi 94-665 du 4 août 1994, relative à l’emploi de la langue
française, ce choix de l’anglais est consternant. Comment peut-on croire que ceux qui
savent lire l’anglais n’auraient pas su comprendre 2e Symposium
international
sur l’Emis orbicularis?

Encore une fois, notre langue est mise au rang de langue indigène, impropre à la
science et à la communication internationale, et l’hégémonie culturelle anglo-saxonne
est glorifiée au plus profond de la France.

L’association Défense de la langue française proteste énergiquement contre ce
mauvais coup porté à notre langue et à notre identité. Elle demande que ce calicot
soit retiré et qu’il soit éventuellement remplacé par un calicot portant une
inscription en français, conformément à la loi et au respect de notre culture.

Marceau Déchamps
Vice-président