COMMISSION DE PROTECTION DE LA LANGUE FRANÇAISE

COMMISSION DE PROTECTION
DE LA LANGUE FRANçAISE

 

Impératif français profite du retour en force de la Commission de protection de la langue française pour inviter la population à exercer beaucoup plus de vigilance à l’endroit de ses droits linguistiques.

Il est facile de remarquer un retour déplorable de nombreux cas de non-respect de la langue française dans les domaines de la langue de l’affichage, de la langue de service, de la langue de l’étiquetage et de la langue de la publicité commerciale (dépliants, guides, catalogues).

« L’environnement et le paysage linguistiques encouragent de moins en moins l’usage du français et de plus en plus, l’usage de l’anglais. Il faut que cela cesse » de dire Jean-Paul Perreault, le président d’Impératif français.

M. Perreault a poursuivi en disant : « Il est important que le citoyen ou le client réagisse, à toute situation, quelle qu’elle soit, où il n’est pas reçu et servi en français. »

« Nous demandons aux francophones d’être entièrement francophones et surtout de ne pas encourager les établissements qui n’offrent pas l’ensemble de leurs produits et services en français. Les gens comprendront l’importance de faire partie de la solution et non du problème » a-t-il dit.

De plus, l’Office de la langue française et la Commission de protection de la langue française mettent à la disposition du citoyen des formulaires de plainte.

« Nous saluons le retour de la Commission de protection de la langue française. Souhaitons que les gens utilisent pleinement ce recours et que la CPLF agisse avec diligence » de conclure le président d’Impératif français.

N.B. Le formulaire de plainte est disponible sur la page d’accueil.

imperatif@imperatif-francais.org