CATALOGUES UNILINGUES ANGLAIS DANS L’EST ONTARIEN

(Article publié dans le journal LeDroit)

Catalogues unilingues anglais dans l’Est ontarien
Canadian Tire invente une loi linguistique

La compagnie Canadian Tire a prétexté une loi inexistante pour
distribuer des catalogues automne-hiver en anglais seulement, dans les sacs publicitaires
des résidants du comté de Russell, samedi dernier.

PATRICK DUQUETTE, Correspondant régional Est ontarien Sur un
autocollant apposé sur chaque sac, la compagnie avait fait imprimer ce message: «Il
n’est pas permis de distribuer du matériel français seulement. Pour cette raison, des
catalogues anglais seulement sont distribués ». Une seconde note suivait, invitant les
gens qui le désirent à aller échanger leur catalogue en anglais pour un exemplaire en
français chez le marchand le plus près.

Le message a soulevé l’ire de plusieurs résidants. De fait, il
n’existe aucune loi provinciale ou fédérale interdisant de distribuer du matériel en
français uniquement. « C’est faux, absolument faux, a rugi le député provincial de
Glengarry-Prescott-Russell, Jean-Marc Lalonde. C’est à la compagnie que revient la
décision de distribuer du matériel dans telle ou telle langue.» « Je trouve
regrettable, a-t-il ajouté, qu’une entreprise comme Canadian Tire distribue des
catalogues anglais dans une région où 65 % des gens sont francophones et ou 20 % de nos
aînés ne parlent pas un mot d’anglais. » « Une chose est sûre, c’est que nous allons
approcher les gens de Canadian Tire, au cours des prochaines semaines, pour leur faire
part de notre mécontentement. » Réaction semblable, mais teintée d’ironie du côté de
l’Association canadienne-francaise de Prescott-Russell. « Quelqu’un, quelque part, a dû
décider que c’était le 11e commandement, a blagué le président, Jean Poirier, en
faisant allusion au contenu du message. Ca nous a fait bien rire. Peut-être qu’on aurait
dû se mettre à pleurer. »

Une erreur… Au siège social de Canadian Tire, à Toronto, le malaise
était palpable.«Nous avons simplement commis une erreur », s’excusait Patricia Watson,
du service de la publicité. « Nous ne recommencerons plus », a-t-elle promis, sans
pouvoir dire si des catalogues en français seraient distribués à l’avenir.

Erreur ou pas, bien des gens auront saute sur leur chaise en ouvrant
leur sac publicitaire, samedi dernier. Dans ce comté en majorité francophone, le
courrier arrive trop souvent en anglais. La missive de Canadian Tire a fait déborder le
vase. « J’ai trouvé ça insultant et je ne suis pas le seul », s’est insurge Pierre
Séguin, un résidant de Saint-Albert, qui a téléphone au Droit pour se plaindre.

M. Séguin en avait gros sur le coeur. Il a même essayé d’aller
échanger son catalogue en anglais pour un exemplaire en français. Peine perdue. « Aux
magasins des chemins Heron et Ogilvie, à Ottawa, a raconté M. Séguin, il ne restait
plus d’exemplaires en français. C’est toujours la même chose: quand il s’agit de
catalogues en français, les quantités sont limitées. Moi, j’ai réglé le problème en
allant magasiner au Québec. »

************

N’hésitez pas à faire parvenir vos commentaires à :

Canadian Tire
http://www.canadiantire.ca/eflyer/f/index.html

Permission de publier

Daniel A. Duclos
dduclos@sympatico.ca

(Le 16 septembre 1999)