BOYCOTTONS LA STATION DE RADIO CIQC DE MONTRÉAL

BOYCOTTONS LA STATION DE RADIO CIQC DE MONTRéAL

Le quotidien The Gazette du 14 juillet 1998, dans un article du journaliste Mike Boone
ayant pour titre He’s back : Galganov, CIQC make up, nous informait que le polémiste
anti-québécois Howard Galganov serait de retour sur les ondes de la station de radio
CIQC, AM 600 de Montréal, à compter du 3 août, tous les jours de semaine, entre midi et
13 heures.

L’article de The Gazette rappelle que Howard Galganov aurait claqué la porte de la
même station de radio, CIQC, deux mois plus tôt déclarant que celle-ci voulait le
museler : Galganov was telling anyone who would listen that the station had tried to
muzzle his views.

Toujours selon Galganov, le personnel de la station de radio CIQC n’appréciait pas que
son émission – au contenu chargé de propos méprisants et sans aucune ressemblance avec
toute objectivité journalistique – ait permis une augmentation des cotes d’écoute
matinales de CIQC : And he suggested that the station’s news staff resented him because of
his free-swinging broadcasts – laced with profanity and lacking any semblance of
journalistic objectivity – had boosted CIQC’s mid-morning rating.

Le directeur général Brian Kennedy des stations de radio CIQC/CFQR aurait déclaré
savoir que Galganov avait besoin d’attention et qu’ainsi il ne pourrait survivre longtemps
sans celle-ci. (I knew if we just left him alone long enough he’d die from the lack of
attention). Toutefois, il a ajouté que Galganov avait attiré de nouveaux auditeurs et
que la station avait reçu plusieurs appels après son départ.

Le directeur général Brian Kennedy aurait admis que Galganov recevrait une légère
augmentation de salaire et les revenus découlant des messages publicitaires de certains
annonceurs.

*************

NDLR Ne restons pas indifférents ! Nous vous prions d’inviter les compagnies qui
annoncent aux stations de radio CIQC/CFQR à repenser très sérieusement leurs
stratégies publicitaires puisqu’il existe d’autres moyens plus efficaces de rejoindre les
consommateurs.