ANALYSE DÉMOLINGUISTIQUE

ANALYSE DéMOLINGUISTIQUE

VALLéE-DE-LA-GATINEAU

Entre 1991 et 1996, la population totale de la Vallée-de-la-Gatineau
est passée de 18 600 à 20 135 habitants, une augmentation totale de 1 535 ou de 8,25 %
sur cinq ans. L’accroissement de la population se distribue comme suit :

Augmentation de la population
Vallée-de-la-Gatineau
1991-1996

1996 1991 Augmentation %
Anglais 2 727 2 019 708 35,1
Français 16 755 16 013 742 4,6
Autres 653 568 85 14, 9
Total 20 135 18 600 1 535

Source : Statistique Canada – 1991 et 1996

La population de langue maternelle anglaise va chercher au-delà de
46,1 % de l’augmentation totale (708 sur 1 535) bien qu’elle ne forme que 13,5 %
de la population totale.

Importance relative
selon la langue maternelle
Vallée-de-la-Gatineau

Nombre %
Anglais 2 727 13,5
Français 16 755 83,2
Autres 653 3,3
Total 20 135 100,00

Source : Statistique Canada – 1996

De plus, le recensement de 1996 nous apprend que la communauté
anglophone de la Vallée-de-la-Gatineau voit son importance relative augmenter de 4,58 %
grâce à l’assimilation(1) linguistique des autres.

Assimilation linguistique
Vallée-de-la-Gatineau

Maternelle Usage écart %
Anglais 2 727 2 852 125 4,58
Français 16 755 16 878 123 0,73
Autres 653 405 – 248
Total 20 135

Source : Statistique Canada – 1996

Dans la Vallée-de-la-Gatineau, la langue minoritaire, la langue
anglaise, attire plus que sa part des transferts linguistiques, 50,4 %, bien qu’elle
ne soit la langue maternelle que de seulement 13,5 % de la population totale.-

De son côté, la communauté francophone majoritaire regroupant 83,2 %
de la population totale n’attire pas sa quote-part des transferts linguistiques.

Transferts linguistiques
Vallée de la Gatineau

Nombre %
Vers l’anglais 132 50,4
Vers le français 116 46,8
Vers autres – 248

Source : Statistique Canada – 1996

Ces statistiques nous apprennent que la langue française réclame dans
la Vallée-de-la-Gatineau une attention soutenue de la part des gens et des organismes du
milieu afin qu’on lui reconnaisse la place et l’importance qui lui reviennent de
plein droit à titre de langue commune et seule langue officielle du Québec.

Source :

Impératif français
Tél. : (819) 684-7119
Courriel : Imperatif@imperatif-francais.org
Site : http://www.imperatif-francais.org

P.-S. La subdivision de recensement de la Vallée-de-la-Gatineau est
composée des villes et villages suivants : Maniwaki, Low, Kazabazua,
Gracefield, Bouchette, Grand-Remous, Denhlom, Lac-Sainte-Marie, Northfield,
Wright, Cayamant, Blue Sea, Sainte-Thérèse-de-la-Gatineau, Messines, Déléage,
Eagan-Sud, Montcerf, Bois-Franc, Aumond et Lytton.

(1) Assimilation ou transfert linguistique : il y a assimilation
ou transfert linguistique lorsque la langue principalement parlée à la maison n’est
plus la langue maternelle.