AMI: LE CANADA PARTAGE LE SOUCI DE LA FRANCE MAIS SIÈGERA À PARIS

AMI: le Canada partage le souci de la France mais siègera à Paris

OTTAWA, 14 oct (AFP) – Le gouvernement canadien partage le souci de la France en ce qui
concerne les négociations de l’Accord multilatéral sur l’investissement (AMI), mais
restera "autour de la table" des négociations, a indiqué mercredi le ministre
du Patrimoine Sheila Copps.

Mme Copps venait de s’entretenir avec la ministre française de la Culture, Catherine
Trautmann, de la décision annoncée le jour même par le Premier ministre Lionel Jospin,
de ne pas participer aux négociations sur l’AMI dans le cadre de l’OCDE.

"Nous partageons les soucis exprimés par M. Jospin mais nous serons autour de la
table pour essayer d’exiger que l’on réponde à nos demandes", a déclaré Mme Copps
lors d’un point de presse.

Elle a souligné que le Canada et la France faisaient "front commun" pour
l’exception culturelle, et que faute de la faire admettre, "Ottawa ne signerait pas
l’entente de l’AMI". "Les chemins peuvent être différents, mais nous sommes
solidaires sur le besoin d’une exception culturelle dans l’AMI", a dit encore la
ministre canadienne.

Mme Trautmann a fait écho en affirmant que les deux pays étaient "très
solidaires sur le fond, sur le questionnement", et que son homologue avait "pris
très au sérieux la position de la France".

La ministre française a souligné encore que la France était pour la concurrence et
la compétition, pour la sécurisation des investissements, mais notamment pour le respect
des processus d’intégration européens et contre "l’homogénéisation
culturelle". "La France veut une méthode qui permette de respecter l’intérêt
de tous les Etats", a dit encore Mme Trautmann.

Les deux ministres ont étudié par ailleurs au cours de cette rencontre les dossiers
de coopération entre la France et le Canada dans le domaine audiovisuel, le multimedia,
les musées, les nouvelles technologies. "Il y a une bonne entente entre le Canada et
la France dans le domaine de la coopération culturelle, nous travaillons de façon
franche, cordiale et positive", a dit Mme Trautmann.

La ministre française a quitté mercredi le Canada à destination de New York, où
elle doit notamment inaugurer une exposition commune du centre Pompidou et du musée
Guggenheim. Elle participera aussi à un débat sur le pluralisme culturel avec des
journalistes américains.

©AFP 1998