ADRÉLEC, C. ÉLEC., MÉL., CÉ, COURRIEL « E-MAIL »

ADRéLEC, C. éLEC., MéL., Cé, COURRIEL « E-MAIL »

Les avis de l’Office de la langue française et de la Commission française de
terminologie et de néologie.

AVIS DE L’OFFICE DE LA LANGUE FRANçAISE :

Vocabulaire Internet

222. electronic mail;

mail boxing;
message handling;
Abrév. e-mail

courrier électronique n. m.;
courriel n. m.;
messagerie électronique n. f.;
Abrév. C. élec. n. m.;
Courrier électr. n. m.;
Cé n. m.;
Mél . n. m.

Terme non retenu : messagerie Internet

Service de correspondance sous forme d’échange de messages électroniques, à travers
un réseau de téléinformatique.

Notes. – 1. Dans un contexte plus large de télécommunication impliquant voix,
données et images, messagerie électronique est un terme générique qui a donné
naissance à plusieurs dérivés : (messagerie sans fil , messagerie vocale ,
radiomessagerie , etc…). Par ailleurs, dans un contexte strict de courrier
électronique, messagerie électronique et courrier électronique sont considérés dans
l’usage comme des synonymes.

2. Le terme messagerie Internet est peu attesté. De plus, il est restrictif au seul
réseau Internet.

3. Par extension, on utilise les termes courrier électronique et courriel pour
désigner le message lui-même. Le mot-valise courriel , d’origine québécoise, a
l’avantage d’être court et peut concurrencer le e-mail anglais.

4. Les abréviations C. élec ., Courrier électr . et Cé sont utilisées sur le
papier à lettres et les cartes professionnelles pour désigner l’adresse de courrier
électronique. On peut également utiliser le terme courriel à cette fin. En France,
c’est Mél. pour messagerie électronique que la Commission générale de terminologie et
de néologie a retenu comme abréviation pour désigner l’adresse de courrier
électronique. (Modifié le 97-11-17)

223. electronic mail address;

Internet e-mail address;
personal address;
E-Mail box;
e-mail address;
mail address

adresse de courrier électronique n. f.;
adresse électronique n. f.;
adresse de courriel n. f. ;
Quasi-syn. adel n. f.;

Terme à éviter : adresse e-mail

Identifiant personnel d’un internaute grâce auquel il peut communiquer par courrier
électronique avec d’autres internautes.

Notes. – 1. L’adresse de courrier électronique est constituée des éléments suivants
: le nom de l’internaute, le symbole séparateur a commercial , un ou des sous-domaines
associés à des serveurs de courrier, et enfin, le domaine de tête qui indique soit un
pays, soit une catégorie de réseau ou d’organisation (ex.: ckempa@olf.gouv.qc.ca).

2. Sur une carte professionnelle ou un en-tête de lettre, on utilise, soit une
abréviation du terme courrier électronique , ( C. élec . Courrier électr . Cé ), soit
le mot-valise courriel , soit l’expression Internet puisque les messages transitent
presque exclusivement par ce réseau; ou encore on peut ne rien indiquer du tout puisque
la présence du signe a commercial suffit à identifier ce type d’adresse. En France,
c’est Mél . pour messagerie électronique que la Commission générale de terminologie et
de néologie a retenu à cette fin.

3. L’abréviation adel est très peu attestée.

4. Les termes adresse de courrier électronique , son synonyme adresse électronique et
le terme adresse Internet qui désigne une notion différente, sont souvent employés
indifféremment. Il est donc préférable d’utiliser le terme adresse de courrier
électronique , plus précis, lorsqu’il y a risque de confusion. (Modifié le 97-11-17)

AVIS DE LA COMMISSION (FRANçAISE) GéNéRALE DE TERMINOLOGIE ET DE NéOLOGIE :

Mél.

à la demande de la délégation générale à la langue française, la commission
générale de terminologie et de néologie s’est penchée sur la traduction française de
l’anglo-américain e-mail et en particulier sur le symbole à utiliser dans les
administrations pour indiquer l’adresse électronique sur le papier à lettres et les
cartes de visite.

Le symbole retenu par la commission générale de terminologie et de néologie est
Mél. (pour messagerie électronique), qui peut figurer devant l’adresse électronique,
tout comme Tél., généralement utilisé devant le numéro de téléphone.

à cette occasion, la commission générale a adopté un certain nombre de
dénominations recommandées pour désigner les différentes notions relatives au courrier
électronique : " adresse de courrier électronique " ou " adresse
électronique " désigne l’adresse ; " message électronique ", le document
; les termes " courrier électronique " et " messagerie électronique
", synonymes, désignent le système utilisé.

L’Académie française vient d’approuver ces propositions, qui seront publiées
prochainement au journal officiel.

L’emploi des termes concernés s’imposera alors à tous les services de l’état.

*********************

NDLR. Les termes ou les abréviations « Courriel », « C. élec. », « Adrélec »
et « Mél. » sont grandement préférables au terme anglo-américain « E-MAIL » lequel
est à proscrire.