ABERRATION

ABERRATION

M. Joseph Commets, directeur
école de l’Alliance Française
Paris

Monsieur,

Un correspondant m’a signalé le fait qui m’a paru incroyable au premier abord…

Je me suis alors rendu à votre site Internet en France à l’adresse http://www.alliancefrancaise.fr/ et j’ai bien
vu que la page d’accueil par défaut est effectivement en anglais.

Je vous prie de croire que j’en suis littéralement sidéré! Comment peut-on
subordonner le français, notre langue commune, langue de communication internationale
depuis des siècles, langue perfectionnée, langue moderne, comment peut-on la subordonner
ainsi à l’anglais, et en France de plus !

Un site Internet comme le vôtre, dans tout pays, doit normalement accueillir ses
visiteurs –en français–, puis les diriger vers d’autres pages en espagnol, italien,
allemand, anglais, etc.

Comment peut-on, même en France, mettre le français en retrait devant une langue
étrangère, dans un site site Internet précisément voué à sa promotion et à son
illustration depuis des décennies, l’Alliance Française ! Cela pose un défi sérieux à
la logique et au bon sens élémentaire.

J’aimerais qu’il me soit confirmé qu’il s’agit là d’une « malheureuse erreur » d’un
programmeur en langage HTML… Il semble hélas! que ce ne soit pas le cas d’après la
structure du site.

Serait-ce une manifestation de l’aliénation culturelle que signale Alain Finkielkraut
dans son livre « L’Ingratitude » (p.197), une affection qui fait de sérieux ravages :

« Mais qu’est-ce qui est aujourd’hui étranger, et même étrange ? C’est soutenir »
son équipe de foutball et non la « supporter », c’est «fouetter » ou « stimuler »
les ventes et non les « booster », c’est dire coussin d’air » pour « Airbag » ou
écrire encore « musique » et non « music », « disque » et non « disc », «
modèle » et non « model », commanditaire » et non « sponsor », bref, c’est ne pas
s’exprimer dans la langue des aéroports et de la télévision.»

Il importe de noter qu’une telle situation est impensable sur un site de pays
anglo-saxons ou anglo-américains… De plus, je vous signalerai que le site du «Goethe
Institut» à PARIS accueille ses visiteurs en allemand, ce qui est parfaitement normal et
correct (voir http://www.goethe.de/fr/par/art/deaindex.htm).
à Turin, c’est aussi en allemand: http://www.goethe.de/it/tur/deptheat.htm.
On est ensuite dirigé vers des pages dans la langue du pays d’accueil.

Cela me désole de devoir écrire de telles observations. Je vous prie de croire que
c’est par amitié pour la France, où je me rends régulièrement et où j’ai de nombreux
amis. J’y serai de nouveau en mai prochain.

J’espère vivement que cette situation sera corrigée sans tarder. Il en va du prestige
même de la France et du respect qu’on lui porte. Cela semble une condition
–essentielle– au regain d’intérêt des étrangers pour la langue française.

Très sincèrement,

Jean-Luc Dion, ing., D. Sc.
3760, rue de Montpellier
Trois-Rivières-Ouest
QUéBEC G8Y 3P2
JL.DION@Concepta.com